27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
Accueiljustice"Look-likes", la Cour de cassation saisie

"Look-likes", la Cour de cassation saisie

Le tribunal correctionnel de Mamoudzou en appelle à la Cour de Cassation pour répondre à une question récurrente en ses murs : tenter de prendre l'avion avec le passeport d'un autre est-il ou non une escroquerie ?

C’est un coup de poker que vient de jouer le tribunal de Mamoudzou. A la fois incertain et nécessaire, mais surtout lourd de conséquences.
Depuis plusieurs années maintenant, on connaît bien à Mayotte les “audiences look-like”. Des journées entières que les juges passent à étudier des affaires quasiment identiques liées à l’immigration clandestine. Le scénario est toujours le même : un étranger en situation irrégulière achète un billet d’avion en usant d’une pièce d’identité authentique mais appartenant à un tiers, et tente d’embarquer avec ce document qui n’est pas le sien, en espérant ressembler assez au détenteur légitime pour parvenir à monter à bord.

Mais les agents sont particulièrement vigilants, et au moindre doute, ils réclament une deuxième pièce d’identité, et placent au besoin le voyageur en garde à vue. C’est ce qui s’est passé notamment le 29 octobre dernier à l’aéroport de Mayotte. Deux passagères ont utilisé un passeport d’une autre personne pour tenter de s’envoler vers Paris.
Comme des centaines d’autres avant elles, elles ont été poursuivies pour “escroquerie”. En effet, si le préjudice direct pour la compagnie aérienne reste sujet à discussion, d’autant que le prix du billet d’avion, une fois payé, n’est pas remboursé aux fraudeurs présumés. La compagnie ne perd donc pas d’argent, « les poursuites (…) retiennent que les agissements des prévenues ont mis la compagnie en infraction avec ses obligations » notamment les articles L232-1 et suivants du Code de la Sécurité aérienne indique le magistrat en charge de l’affaire, Daniel Rodriguez.
Ce dernier s’interroge donc :

Les prévenues avaient tenté d’embarquer à bord d’un vol Air Austral

« L’infraction d’escroquerie, pour être constituée, suppose-t-elle qu’un préjudice actuel et certain soit établi ? Une compagnie aérienne peut-elle se prévaloir d’un préjudice actuel et certain en embarquant après lui avoir délivré un titre de transport (contre paiement) un passager utilisant une fausse identité. »
Cette question, contre l’avis du parquet, a été transmise à la Cour de Cassation qui devra désormais donner son avis. Celui-ci déterminera l’avenir de toutes les affaires à venir et pourrait bien obliger les juristes à trouver d’autres outils pour poursuivre les personnes qui tentent ainsi de se faire passer pour d’autres.

Y.D.

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139508
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139508
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139508
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139508
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139508
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139508
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...