24.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilEconomieCorsair traverse des turbulences dans la région

Corsair traverse des turbulences dans la région

La compagnie aérienne ne dessert Mayotte qu'une partie de l'année. Sa guerre avec Air Austral lui coûte. Soumises à des doutes sur son éventuel rachat, la compagnie a vendu ses agences à La Réunion, de quoi s'interroger sur son avenir à Mayotte

Trois agences Corsair à La Réunion vont être vendues à un entrepreneur guyanais révèle le Quotidien de la Réunion. De ce changement de gestionnaire, le consommateur ne devrait voir que du feu. Mais ces transactions révèlent une volonté de la compagnie de trouver rapidement des devises, avec le choix de se priver d’agences pourtant rentables.

Ce qui s’apparente à une politique de repli économique pose question à Mayotte, alors que la compagnie n’est déjà pas présente ici à temps plein.
D’autant que la vente de ces agences s’ajoute à une actualité chargée pour la compagnie. Départ de son directeur régional, concurrence féroce avec French Bee, la compagnie low cost qui dessert désormais Saint-Denis depuis Paris, et « une vente qui n’aboutit pas » constate le Quotidien, en référence aux négociations pour la vente de Corsair par son propriétaire actuel, le groupe TUI.
« Alors que la compagnie nourrissait de grandes ambitions pour la zone, la desserte de Mayotte sera bientôt suspendue jusqu’en juin 2019. Celle de Madagascar (jadis disputée à Air Austral) a été revue à la baisse. La boucle Paris – Dzaoudzi – Antananarivo, qui tournait à deux fréquences hebdomadaires, a été remplacée par une boucle Paris – Réunion – Tana, une fois par semaine. Pas vraiment une logique de développement » écrivent encore nos confrères réunionnais qui constatent que «  le réseau Corsair se contracte dans la zone. »

Vers la fin de la concurrence ?

Alors qu’en est-il pour Mayotte, faut-il redouter la disparition d’une concurrence qui jusqu’à présent, permettait aux passagers de bénéficier d’une guerre des prix -parfois- bénéfique au porte-monnaie ?

C’est à craindre selon un acteur aéronautique de la région qui voit dans la volonté affichée de Corsair de revenir l’année prochaine “un effet d’annonce”. “Je ne pense pas qu’ils vont de nouveau desservir Mayotte” estime cette source sous couvert d’anonymat. “Leur intérêt est d’aller là où il y a le plus de trafic : Réunion, Antilles, là où ils peuvent poser leurs gros porteurs.”
Contactée par le JDM, la compagnie n’avait pas encore répondu à nos sollicitations alors que nous bouclions cet article.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...