27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilorangeExercice de rupture de barrage de la retenue collinaire de Dzoumogné

Exercice de rupture de barrage de la retenue collinaire de Dzoumogné

La préfecture annonçait ce jeudi qu’il fallait se préparer à un exercice de rupture de barrage. « Un entrainement des forces de l’ordre pour le prochain conflit social ? », avons-nous ironisé. Le barrage en question ne bloque pas les automobilistes mais l’eau des rivières qui se déversent dans les deux retenues collinaires, de Combani et de Dzoumogné. C’est autour de cette dernière que tournait l’exercice piloté par la préfecture.

« A 8 heures ce vendredi, nous avons eu une première alerte d’un risque de rupture de barrage sur la retenue collinaire de Dzoumogné, qui s’est concrétisé par la suite, les choses ont empiré », relate Etienne Guillet, le directeur de cabinet de la préfecture qui suivait l’exercice depuis le Centre Opérationnel Départemental (COD).

La brèche de l’ouvrage s’étant agrandie, une vague « importante », se déversait donc dans la vallée, « heureusement nous avions anticipé, les villageois ont pu être évacués à temps et installés dans les hauteurs grâce à la contribution des agents de la mairie de Bandraboua ». Des lits picots ont même été installés par la Croix rouge.

L’hélicoptère a été « mobilisé fictivement », car il devenait impossible d’accéder à l’ouvrage par la terre. Il ne s’est doc pas rendu sur place : « En dehors du coût d’un tel déplacement, il était susceptible d’être mobilisé sur d’autres interventions. » Un deuxième hélicoptère serait donc le bienvenu.

« Il faudrait des conditions exceptionnelles »

Le COD en plein exercice d’alerte

Le debrief est positif : « Il n’y a eu aucun blessé sur les 2.500 habitants évacués. En revanche, des dégâts matériels sont à déplorer, la vague ayant tout entrainé sur son passage, beaucoup d’ouvrages dont des routes, sont au pire detruits, au moins, endommagés. » Un exercice réalisé dans des conditions « vraisemblables », selon la préfecture.

Quelle est la probabilité pour qu’une telle catastrophe se produise ? « Il faudrait des conditions exceptionnelles, comme le cumul de très fortes pluies et un sur-débordement provoqué par une retenue quasiment pleine ». Or, la retenue de Dzoumogné pleine, c’est presque la quête du Graal, au regard des courbes d’étiage des années passées ! Aux risques naturels, il faut aussi ajouter la probabilité d’une action terroriste, selon la préfecture, « c’est le pire des scénario, mais ce n’est pas à exclure ».

Pour Etienne Guillet, il y a eu « une bonne mobilisation et une bonne réactivité » de la mairie de Bandraboua, ainsi que des services de l’Etat, EDM, le Sieam, la SMAE, le conseil départemental et la Croix Rouge.

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...