31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilEconomieUne grève pour un logiciel à la DPSU

Une grève pour un logiciel à la DPSU

Les nouvelles bases de calcul de bourses laissent les agents de la DPSU forts dépourvus lorsque la rentrée fut venue. Ils avaient pourtant fait part de leurs inquiétudes, mais n’ont pas été entendus.

Les agents de la Direction des Politiques Scolaires et Universitaires (DPSU, ex DASU) du Conseil départemental, ont entamé une grève depuis ce lundi matin. Pas une grosse mobilisation sociale, il ne sont que 22 gestionnaires, dont un seul ne suit pas le mouvement, mais elle est significative selon Saïd Rachid, Coordinateur administratif pour les étudiants in and out Mayotte, et membre de l’interco CFDT : « Nous avons déposé un préavis de grève le 23 août, et aucun de nos dirigeants ne s’en est inquiété avant vendredi dernier. »

Il nous reporte au 22 décembre 2017, quand le Département décide de rédiger un nouveau règlement, modifiant les conditions d’attribution des bourses départementales. Elles ne viennent plus uniquement en complément des bourses nationales, mais sont conditionnées au choix des filières en tension dans le département, « pour correspondre aux besoins du territoire ». Remarquons qu’elles peuvent donc être octroyées à l’étudiant originaire d’une famille aisée, mais ce n’est pas le sujet.

« 4.000 dossiers sur Excel »

Saïd Rachid au milieu des agents grévistes

Le 31 août 2018, le nouveau règlement prend effet avec la rentrée scolaire, mais n’est pas traduit dans les méthodes de calcul pour les agents de la DPSU : « Le mode d’octroi des bourses est chamboulé, sans que cela ce traduise par l’arrivée d’un nouveau logiciel, et d’une formation qui va avec. Nous sommes censés traiter nos presque 4.000 dossiers sur des fichiers Excel. »

Selon lui, il n’y a pas assez de développeurs chez les informaticiens du conseil départemental, « ils auraient dû sous-traiter à un opérateur extérieur. »

Les agents ont quelques autres revendications, « comme la remise à niveau de notre mobilier. » Et de nous montrer des chaises élimées, ou rafistolées.

De deux chaises l’une, les MacGyver du bricolage sont passés par là…

Les informaticiens auraient promis un outil pour le 24 septembre, « mais il faudra ensuite former les agents. Nous serons donc opérationnels vers la mi-octobre ».

Pendant ce temps, les étudiants qui comptaient sur ce complément de bourse devront attendre, « heureusement, la plupart touchent la bourse nationale, qui peut aller de 150 à 554 euros, selon l’échelon de l’étudiant. Mais ils ont dû estimer leurs dépenses mensuelles en fonction de la somme totale. »

Une réunion s’est tenue ce matin, « mais c’était une commission d’octroi de bourse, pas une rencontre sur la problématique du logiciel. »

Nous n’avons pu joindre Ali Debré Combo, l’élu qui en a la charge, mais il s’exprimait chez nos confrères de Mayotte la 1ère pour légitimer cette absence de réactivité par le mois et demi de blocage qu’a connu l’île…

… mais il leur reste quelques retouches à apporter

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...