24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 juillet 2024
AccueilEducationL'école Foundi Adé enfin inaugurée, 12 ans après le lancement du chantier

L'école Foundi Adé enfin inaugurée, 12 ans après le lancement du chantier

Après des années de rebondissements, l'école de Tsoundzou 1 a vu le jour. Elle accueille déjà 700 élèves, pour une capacité de 720 places.

700 élèves ont fait leur rentrée dans l’école Fundi Adé de Tsoundzou 1. 700 élèves répartis dans 10 classes de maternelle et 14 de primaire, qui viennent désengorger les écoles de Tsoundzou à Passamaïnty. Pour la ville, la fin de ce chantier fleuve qui s’éternisait depuis 2006 est un grand moment. La dissolution du SMIAM , en charge du projet, a obligé la commune à s’en saisir il y a trois ans. Soit près de 10 ans après son lancement.

Une architecture innovante et aérée, l’école s’étend sur 30m de dénivelé

“Ouvrir une école est toujours un acte important, prononce le maire Mohamed Majani en préambule. Après la dissolution du syndicat mixte, la commune a repris la maîtrise d’ouvrage relate-t-il. Le groupe scolaire a été réalisé pour faire face au manque de classes et à la rotation scolaire. En effet, nous connaissons une hausse du nombre d’habitants, et donc une hausse du nombre d’enfants. Nos établissements scolaires sont en surcapacité, le déficit de salles de classes est de 80, c’est très préoccupant. La seule mesure qui s’offrait à nous pour Tsoundzou était de finaliser ce chantier”.
Pour le vice-recteur, l’ouverture s’était en effet fait attendre. Son message avait une résonance particulière alors que le service des étrangers de la préfecture, l’ARS et le Département restent fermés par le Collectif des citoyens. “L’accueil de tous les enfants de Mayotte reste notre priorité, assure-t-il. Quels que soient leur niveau, leur origine ou leurs difficultés familiales.”
Coupure du ruban par le maire Mohamed Majani

Cette nouvelle école, qui doit permettre “d’alléger le nombre d’élèves par classe” se veut un établissement moderne et modèle. Un réfectoire, une salle informatique… “Cela peut sembler banal, commente le préfet Dominique Sorain, mais à Mayotte, il n’y a pas de réfectoire dans toutes les écoles. Ces salles de classe sans rotation vont permettre d’offrir un meilleur enseignement.” Si le représentant du gouvernement dresse un lien entre ce vieux projet et le plan pour Mayotte, il estime aussi qu’il “faut que nous accélérions la réalisation de ces projets, il faut que le rattrapage ait lieu”.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...