27.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 avril 2024
AccueilorangeDémarches administratives : un transport facilitateur à Chirongui

Démarches administratives : un transport facilitateur à Chirongui

Le CCAS de Chirongui met en place un dispositif de transport à la demande, Gari la Coco, pour les personnes âgées ou handicapées ou les jeunes, ayant besoin d’effectuer des démarches notamment administratives.

Grâce à un soutien du ministère des Outre-Mer, le CCAS de Chirongui a pu se doter d’un véhicule pour développer un service de transport à la demande : Gari La Coco. C’est un dispositif de transport à la demande adapté aux personnes à mobilité réduite. Le véhicule permet de transporter 5 personnes places assises et une personne en de fauteuil roulant.
Il transporte les bénéficiaires du CCAS de Chirongui pour leurs démarches administratives, leurs démarches d’insertion, leurs démarches de la vie quotidienne et les animations sociales du CCAS, animations dans et hors commune de Chirongui.
Gari la Coco est réservé aux personnes âgées, personnes en situation de handicap, mais aussi aux jeunes en démarche d’insertion professionnelle habitant la commune de Chirongui.
“GARI LA COCO vous emmène tous les jours de la semaine sauf le vendredi, selon les modalités suivantes :
  • Dans la commune et communes voisines (lundi, mardi et jeudi)
  • MAMOUDZOU (mercredi)
Pour bénéficier du transport à la demande il vous suffit de contacter le CCAS de Chirongui au 0269621803 en demandant Madame MBAE. Vous pouvez sinon faire la demande directement auprès de l’accueil du CCAS du mardi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30.
Les demandes sont recensées tout au long de la semaine et les plannings sont établis tous les vendredis pour la semaine suivante. Ainsi, les personnes qui souhaitent bénéficier du dispositif de transport, le font savoir suffisamment tôt pour que le CCAS puisse planifier le programme des déplacements du véhicule pour toute la semaine. Une marge de souplesse est toutefois gardée pour les situations d’urgence.
Toutes les demandes sont soumises pour examen et validation par l’assistante sociale (Madame ABDULATTIF) ou à son absence par l’agent d’accueil du CCAS (Madame MBAE)
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...