19.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 juillet 2024
AccueilorangeSolidarité et non violence, sujets à débat

Solidarité et non violence, sujets à débat

Le mouvement pour une alternative non violente voudrait lancer à Mayotte des cafés citoyens, ou cafés débats, sur des thèmes de société. Avec pour but de promouvoir la non violence et d'interroger sur la solidarité. Une première soirée était consacrée à la précarité

Une douzaine de personnes s’étaient réunies en début de semaine dernière au  5/5 autour de Christine Raharijaona et du Mouvement pour une alternative non violente. Le thème de ce premier “café citoyen” était : “Face à la précarité et l’exclusion, de nouvelles formes de solidarité?”
“C’est un thème qui nous tenait à cœur au regard de l’actualité” explique l’organisatrice, par ailleurs docteur en philosophie.
En partageant leurs expériences personnelles et professionnelles, les participants ont approfondi ces notions qui peuvent sembler acquises, mais répondent souvent à des stéréotypes. La pauvreté “peut être matérielle, mais aussi culturelle, ou affective” note l’organisatrice qui souligne l’absence à Mayotte “de cinéma ou de théâtre”.
Liée à la pauvreté, la précarité inclut le milieu du travail, de la santé, du logement, du handicap… Toutes deux peuvent mener à la violence, “expression d’un mal-être. La violence est un conditionnement, elle n’a jamais été l’essence de l’homme” analyse-t-elle encore.
Ces problématiques peuvent offrir de nombreuses analyses et interprétations, mais chaque citoyen est confronté d’une manière ou d’une autre à leurs conséquences, en termes d’insécurité, de difficultés de développement économique, d’inégalités… Mais aussi “chaque citoyen peut à son niveau contribuer à la solidarité, à réduire l’exclusion et la précarité” insiste Christine Raharijaona.

Vers d’autres cafés à thème
Que ce soit en améliorant et en défendant l’existant, ou en œuvrant à la recherche de nouvelles formes de solidarité. La République en offre, via son système de répartition. La culture mahoraise a ses propres leviers à mettre en avant, comme la Musada.

Si le débat n’a pas conclu sur des solutions toutes faites -ce n’était pas le but- il a eu le mérite de passionner les participants. “On s’attendait à 5 ou 6 personnes, on a été près du double”, se réjouit Christine Raharijaona qui envisage d’autres cafés citoyens dans les prochains mois, à un rythme régulier. “Les thèmes peuvent être la culture, les rêves, on a tout à construire à Mayotte, alors construisons” s’enthousiasme-t-elle.
Autre projet dans les cartons, un café littéraire, qui pourrait participer à développer l’usage du livre dans notre département, mais aussi valoriser ses traditions et sa culture orale, en faisant connaître des contes et récits populaires.
L’association peut être jointe sur sa page Facebook

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...