30.9 C
Dzaoudzi
mercredi 17 avril 2024
AccueilorangeDevenez bénévoles pour "Lire et faire lire" auprès des enfants

Devenez bénévoles pour "Lire et faire lire" auprès des enfants

Prendre un enfant par le livre, partir avec lui vers un ailleurs toujours renouvelé, c’est une expérience que beaucoup ont connu, soit parce que leurs parents étaient lecteurs, soit parce qu’ils en ont fait bénéficier leurs propres enfants. Mais pour tous les autres, le programme « Lire et faire lire » existe, et cherche des bénévoles.

« Il faut qu’on fabrique un pays de lecteurs et que tous nos petits, dans toutes les maternelles, aient, progressivement, des seniors qui viendront leur lire des histoires, pour qu’ils entrent au CP avec un vocabulaire étendu », déclarait l’écrivain Alexandre Jardin, à l’initiative avec Pascal Guénée en 1999 de l’action « Lire et faire lire ». Il s’agissait de développer le plaisir de la lecture tout en développant la solidarité intergénérationnelle, par la présence de lecteurs bénévoles retraités dans les classes de primaires.

Le programme est proposé par la Ligue de l’enseignement et l’Union Nationale de Associations Familiales. Et il a fait des émules, notamment à Mayotte, où l’UNAF et ses partenaires l’ont implanté il y a 4 ans, et proposaient ce vendredi leur 1ère rentrée, dans les locaux de la Direction du Livre et de la lecture Publique (DLLP).

« Ce programme qui allie d’un côté, développement de l’imaginaire et esprit critique chez l’enfant, et de l’autre, un espace intergénérationnel, est une chance pour notre société en perte de repère », soulignait Bacar Achirafi, président de la Ligue de l’Enseignement, qui rappelait la signification de l’acronyme L.I.R.E. de la Ligue de l’enseignement, « Lutte contre l’Illettrisme et pour la Réussite Educative ».

Trois communes partenaires

Difficile de résister à l’enthousiasme d’Enrafati Djihadi, de Véronique Quentin, et de leur “équipe de femmes”

« Des adultes qui ont plaisir de lire, quel meilleur modèle ?! », interpellait la représentante de la Direction de la Jeunesse et des sports.

Trois communes accompagnent la mise en place du programme « Lire et faire Lire », Dembéni, Bandraboua et Mamoudzou. Parmi les actions mises en place, Soma Ousomedze qui proposait en septembre plusieurs ateliers visant la lutte contre l’illettrisme, et le développement d’un réseau de lecteurs-bénévole. Mais si le programme national vise les 50 ans, à Mayotte, on se heurte à une difficulté, « beaucoup dans cette tranche d’âge et jusqu’à la retraite, ne sont pas lecteurs. Nous avons donc pu relever l’âge jusqu’à 40 ans », explique Enrafati Djihadi, Directrice de l’UDAF.

Pour l’instant seuls 6 bénévoles sont répartis dans les 5 quartiers participants, c’est que l’encadrement est carré : « Ils suivent une formation rigoureuse, qui porte sur le choix du livre en fonction de leur public, sur un engagement à des interventions quotidiennes, et ce n’est pas facile pour ceux qui travaillent, avec une exigence de ponctualité », mentionne Véronique Quentin, Chargée de mission à la Ligue de l’enseignement. L’année dernière 163 enfants ont pu bénéficier de ces séances de lecture.

Une vingtaine de bibliothèques

Le maillage territorial s’étoffe

Pendant la conférence-ateliers, ça lit et ça travaille à la bibliothèque de Cavani. La DLLP est la première de l’île, « inaugurée en 1989 », soulignait Mariame Saïd, vice-présidente Chargée de la Formation. Depuis, une vingtaine ont poussé sur l’ensemble du territoire, même si on note une forte concentration sur le Grand Mamoudzou. Des structures partenaires œuvrent dans ce sens : « Les PMI avec l’accompagnement des parents et des bébés sur la lecture en salle d’attente, des antennes de l’Agence régionale du Livre, et des bibliothèque de rues, dans les lieux reculés. »

L’idéal est bien entendu d’avoir des parents « qui s’impliquent dans la lecture », c’est dire l’importance des bénévoles pour tous les enfants qui n’ont pas cette chance. Si vous avez du temps à donner, allez sur le site de la Ligue de l’enseignementà Mayotte, il est très didactique.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...