26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilEnvironnementLancement d’une semaine d’Assises de la propreté à Mamoudzou

Lancement d’une semaine d’Assises de la propreté à Mamoudzou

Le quotidien de Mamoudzou, ce sont les files de voitures qui s’y dirigent le matin, et qui en repartent le soir. La commune la plus peuplée cherche une solution à la gestion de ses déchets. Parce que ramasser ne suffit pas, les habitants sont invités à une semaine de sensibilisation.

Avec ces Assises de la propreté urbaine, il s’agit pour la commune de Mamoudzou de dépasser la réussite des Uharafu na Unono, dont la 5ème édition en 2017 avait mobilisé 11.000 participants, 62 associations, 18 partenaires privés institutionnels, 2 écoles maternelles, 5 écoles élémentaire, 2 écoles privées, 3 centres de formation 2 collèges et 1 lycées. « Le coût lié à la pollution évité avait été de l’ordre de 340 600 euros. 296,24 tonnes de déchets avaient été ramassés en novembre 2017 durant cette opération ».

Avec officiellement 75.000 habitants (réactualisé sur 2017), soit prés de 28% de la population de Mayotte, la capitale économique qu’est Mamoudzou, est le point de convergence quotidien de l’ensemble de la population. Notamment, sur Kawéni, « le plus gros bassin d’emploi de l’île », mais qui comprend aussi d’importantes zones d’habitats précaires, sur Mamoudzou centre, cœur administratif avec notamment la préfecture et le Conseil général, alors que les villages comme Vahibé, plus rural, donne une typologie de la commune contrastée.

Mamoudzou accueille ainsi de nombreux usagers (travailleurs, clients, touristes, …) qui la confrontent à une quantité importante de déchets à collecter et traiter. « La ville joue un rôle moteur, dans la mesure où elle innove sans cesse et investit dans de nouvelles méthodes visant à réduire les déchets et améliorer la propreté publique », explique la mairie dans le dossier de presse de lancement de l’opération.

Professionnels et grand public sont attendus

Depuis le 31 décembre 2015, la ville fait partie de la Communauté d’Agglomération de Dembeni- Mamoudzou (CADEMA), qui récupère parmi ses compétences le traitement des déchets. L’opération n’est pourtant portée que par la mairie, car elle a sa propre régie de collecte.

Dans la continuité des nombreuses actions environnementales mises en place par la municipalité de Mamoudzou et afin de trouver des solutions à la question de l’insalubrité urbaine sur le territoire communal, le maire de la commune, Mohamed Majani et son équipe organisent les Assises de la propreté urbaine du 23 au 25 octobre 2018 à la MJC de Mamoudzou. Cet événement rassemblera les acteurs institutionnels, des entreprises, et le grand public pour réfléchir ensemble à la problématique de la propreté urbaine.

Sensibiliser, préserver, inciter, sont les verbes-maîtres de cette opération : Informer, mobiliser et sensibiliser le public à la propreté urbaine, Réduire les coûts de réparation des dommages causés à l’environnement, Inciter à un comportement citoyen plus écoresponsable, Sensibiliser la population sur les nouveaux comportements au travers des éco-gestes et la prise de conscience de chacun sur la nécessité de réduire les déchets à la source, La préservation de la biodiversité, L’amélioration du cadre de vie, La prévention de la santé, La réduction des coûts environnementaux.

Pour l’illustrer, une affiche qui montre, fait peu commun, un mzungu jetant une bouteille par dessus-son épaule. A voir la quantité phénoménale de déchets qui dévalent du quartier Mangatélé à Kawéni à chaque forte pluie, on devine donc que beaucoup de métropolitains habitent sur ces hauteurs…

Voir le Programme

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Article précédentFin de la grève à la DPSU
Article suivantVILLE DE SADA
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...