26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilorangeAu CHM, les consultations deviennent payantes pour les non-affiliés

Au CHM, les consultations deviennent payantes pour les non-affiliés

Des factures pour les patients, c'est une première au CHM. Sa directrice est décidée à faire "prendre conscience que la santé a un coût". La consultation coûtera entre 10€ et 25€.

La direction se défend de toute discrimination, mais tient à cette mesure.
“La santé a un coût”, rappelle Catherine Barbezieux, directrice du CHM, pour qui il est “essentiel qu’il y ait une prise de conscience du coût de ces actes, même si on est loin du coût réel”.
En d’autres termes, c’en est fini des consultations gratuites pour tous à l’hôpital, qui change ainsi de politique. Pour toute consultation sur rendez-vous, il faudra s’acquitter avant de voir le médecin d’une somme de 25€, calquée sur le prix d’un généraliste libéral. Pour les autres consultations, le tarif sera de 10€. Ceux qui ne les ont pas seront soignés, mais recevront une facture. “L’hôpital émettra un titre de recette, c’est à dire une facture, à tous les patients qui se présenteront” reprend Catherine Barbezieux. “Il est hors de question de laisser des personnes se dégrader ou mourir, on a des valeurs hospitalières qui sont d’ailleurs inscrites dans la loi”.
En l’absence de tiers payant à Mayotte, ceux qui ont en revanche une sécurité sociale n’auront toujours rien à payer “c’est l’hôpital qui prendra en charge”.
Faire payer les non-affiliés, souvent des étrangers en situation précaire ou irrégulière, pose selon Issa Issa Abdou, président du conseil de surveillance du CHM “la question de l’absence d’aide médicale d’état (AME) et de CMU-C à Mayotte. Leur mise en place permettrait à l’Etat de mieux mesurer le coût des soins aux non-affiliés pour le prendre en charge, c’est pour ça que l’Etat semble si frileux” estime-t-il. Il salue néanmoins “un signal fort et symboliquement important”.
Pas de remise en cause de la dotation globale
L’établissement de factures, une première au CHM, permettra aussi un meilleur suivi des actes médicaux de l’établissement. Mais cela ne devrait pas impacter son financement.
« La dotation globale n’est absolument pas remise en cause, assure la directrice, rien ne laisse penser qu’on passerait à l’acte, ce n’est pas un galon d’essai pour ça. »
Le paiement des consultations en revanche n’est pas tout à fait nouveau. Une telle mesure existait déjà jusqu’en 2016. Le CHM avait alors été “mis en demeure de se conformer à des règles internationales qui imposent la gratuité des soins aux mineurs de moins de 18 ans et aux femmes enceintes” explique Catherine Barbezieux. Le nouveau système de facturation vient chercher une sorte de juste milieu.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...