27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 29 mars 2023
AccueilEnvironnementC’est la saison des brûlis et des communiqués de prévention

C’est la saison des brûlis et des communiqués de prévention

Comme tous les ans à la saison du printemps austral, les brûlis d’avant semis sont observés par une grande partie de la population impuissante. Comme tous les ans, les pouvoirs publics communiquent sans que les moyens coercitifs soient vraiment mis au service de la préservation de la forêt.

Des efforts ont été faits en mutualisant les moyens humains notamment de gardiennage du Département et des services de l’Etat, mais ils sont encore insuffisants.

Le service des Ressources forestières du Département publie un communiqué (Communiqué-Halte aux feux de forêts à Mayotte) où sont également présents l’Office National des Forêts (ONF) et la DAAF, la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, intitulé « Halte aux feux de forêts à Mayotte ! », souhaitant alerter « les habitants des risques et conséquences des feux pour la sécurité, la santé et l’environnement ».

« Nos forêts sont le lieu d’une biodiversité à conserver, mais elles protègent aussi notre ressource en eau, assurent la qualité de l’air, protègent et fixent les sols, notamment en zone de pente, fixent le dioxyde de carbone, et contribuent ainsi à la lutte contre le changement climatique. Le comportement citoyen de chacun reste la clef de la préservation de notre patrimoine forestier », indique le communiqué, en rappelant que « l’emploi du feu à usage agricole ou pastoral sur l’ensemble du territoire de Mayotte est désormais réglementé ».

Et souligne que « le fait de provoquer la destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien par le feu ou le non-respect des règles de prudence ou sécurité constitue un délit réprimé par le code forestier et le code pénal ».

Des brûlis dévastateurs

Avec un rappel des consignes à respecter, mais qui ne correspondent pas vraiment aux habitudes locales : ne pas allumer de feu en forêt ni à moins de 200 m de la forêt, ne pas fumer en forêt, ne pas jeter de mégots par la vitre de la voiture, ne pas faire de grillade en forêt (ça tombe bien, elle se font sur les plages), éviter l’utilisation d’engins mécaniques en forêt* (à part le chombo, peu de risque), camper uniquement dans les lieux autorisés, sécurisés et protégés* (qui campe en forêt à Mayotte ?!), respecter toutes les consignes de sécurité en forêt, rester éloigné d’un feu de forêt.

Plein d’espoir, le communiqué indique qu’en cas de départ de feu, il faut « prévenir les pompiers, la gendarmerie ou la police en composant le 112, en précisant le lieu et si possible l’importance du sinistre ».

*Le conseil départemental nous fait savoir que “Saziley est une forêt sèche, où les bivouacs sont réguliers et les feux aussi. Nous y sommes passés en octobre, toute la pointe près de Mtsanga Moudou a été brûlée”, et au sujet des engins mécaniques en forêt, “il y a de nombreux travaux d’infrastructures et d’habitations individuelles en bordure et sur des zones forestières privées”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...