26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 29 mai 2024
AccueilorangeHandicap : un village interactif à la mairie de Dzaoudzi

Handicap : un village interactif à la mairie de Dzaoudzi

Pour mieux accueillir et informer les familles, Dzaoudzi reçoit ce jeudi plusieurs stands destinés aux familles de personnes en situation de handicap. Le but est de mieux identifier "qui fait quoi" dans ce domaine sensible, et d'associer les proches au parcours de vie du patient.

A peine plus de 9100 personnes sont identifiées comme porteuses d’un handicap à Mayotte. Un chiffre bien en deçà de la réalité selon la MDPH, organisme compétent pour accorder cette reconnaissance.
Afin d’apporter des informations personnalisées sur le handicap et ses prises en charge dans notre département, un rendez-vous est organisé ce jeudi à Dzaoudzi. Différents stands destinés aux familles permettront de mieux comprendre “qui fait quoi”, entre les associations, la MDPH, le corps médical ou les familles elles-même.
Cette action d’information s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet intitulé « guidance parentale et handicap à Mayotte: soutien à l’accompagnement parental ».

Hamidou Siaka, maire de Pamandzi

Concrètement, il s’agit de réinventer sur notre territoire l’accompagnement des familles de patient en situation de handicap. Tout est parti du constat “d’un manque de structure à Mayotte et de la réalité des familles” note Doubia Binta, chargée de mission à l’association Apajh (Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés) de Mayotte.

La guidance parentale, c’est un concept expérimental issu de ce constat, qui consiste à partir des familles et de leur expérience pour élaborer les missions des travailleurs sociaux. Au lieu d’appliquer des façons de faire impersonnelles, Mayotte part désormais du principe que les familles ont une expertise et une expérience dont il faut savoir s’inspirer, et, en partageant ce qui fonctionne chez les uns, établir un panel de solutions pour tous. Pour Hamidou Siaka, maire de Pamandzi, il s’agit de pouvoir “intégrer le handicap dans notre société pour ne pas en faire un motif de rejet”. Le personnel devient alors un accompagnant, chargé de “soutenir, et pas de faire à la place” des parents.
Ali Debré Combo, président de la MDPH, estime qu’il faut “aller à la rencontre des familles pour les sensibiliser” mais aussi “tenir compte de l’histoire et de la culture de Mayotte” dans les solutions apportées. Pour lui, Mayotte “peut être une chance pour la France pour expérimenter”.

Ali Combo Debré, président de la MDPH

Et c’est précisément le sens de cette “guidance parentale”.
Ce jeudi, l’action à Dzaoudzi aura aussi pour objectif de “limiter l’afflux vers la MDPH” tout en facilitant l’accès à l’information pour les familles de Petite Terre, régulièrement contraintes de barger pour se rendre dans les locaux de Mamoudzou.
A l’issue de cette journée de rencontres, et des échanges effectués dans le cadre d’ateliers menés depuis déjà six mois sur la guidance parentale, les partenaires du projet élaboreront “un guide destiné aux professionnels pour s’inscrire dans l’accompagnement des familles et le parcours de l’enfant”. “Un changement de paradigme” pour Doubia Binta, et l’espoir d’un grand pas en avant dans un territoire qui, malgré d’importants progrès ces dernières années, accuse encore un important retard en matière de prise en charge du handicap, sous toutes ses formes.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...