24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 juillet 2024
AccueilOcéan IndienPour Muriel Pénicaud, Mayotte peut être un territoire "pilote" en matière de...

Pour Muriel Pénicaud, Mayotte peut être un territoire "pilote" en matière de lutte contre l'immigration clandestine

Impressionnée par les méthodes de travail du Groupe d'enquête contre l'immigration clandestine, la ministre Muriel Pénicaud envisage d'exporter cette "méthodologie" en métropole.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud était ce dimanche matin dans les locaux du Groupe d’enquête contre l’immigration clandestine à Cavani où les enquêteurs de ce service unique en France, inauguré il y a quelques semaines à peine, ont expliqué leurs façons de travailler.

“Tout repose sur la peur de savoir qu’on peut saisir le produit de l’infraction” explique le chef du service à la ministre.  Ces saisies sont une volonté du procureur de frapper immédiatement au porte-monnaie, avant toute décision judiciaire.
A l’issue de sa visite des locaux, Muriel Pénicaud a noté “deux choses, un travail transversal important, une capacité d’action et de prévention” et “un travail exemplaire, pour les filières, si on ne les aborde pas sous tous les angles, il y a beaucoup de procédures qui ne peuvent aboutir”. “Le travail illégal et l’immigration clandestine, avec tout ce que ça fait comme halo, sont une spécificité de Mayotte” a-t-elle poursuivi.
Second point, “les saisies : La Justice, et c’est une bonne chose, prend son temps. Le fait d’utiliser les saisies et les amendes administratives sont deux leviers, le but est de dissuader ceux qui abusent de la misère des autres”.  Ceux que Muriel Pénicaud qualifie de “profiteurs qui ne cherchent ni le bien de Mayotte, ni le bien des Mahorais”.

La plaque du Gelic, dans les discrets locaux du groupe d’enquête

Après être allée elle-même “sur le terrain pour une opération de travail illégal et d’immigration clandestine, la ministre a observé “une façon de travailler très efficace, l’ensemble des services de l’état travaille de façon très étroite, ce qui permet d’avoir de l’efficacité (…) j’ai vu des méthodologies intéressantes, et je pense que Mayotte peut être pilote sur ces sujets, y compris en métropole”.
Estimant qu’il faut que “l’état de droit puisse s’exercer”, Muriel Pénicaud a promis d’évoquer ses constats en conseil des ministres pour “voir comment on peut donner plus de moyens au Gelic” mais aussi envisager d’exporter ses méthodes, notamment les saisies systématiques, en métropole.
Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...