28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueilorangeHandicap : Mayotte encore en retard en termes de dispositifs d'aide à...

Handicap : Mayotte encore en retard en termes de dispositifs d'aide à l'emploi

Trouver un travail quand on est porteur d'un handicap à Mayotte reste une gageure. Les dispositifs existant ailleurs sont encore à l'état embryonnaires et tout ou presque repose sur les associations.

Les choses avancent, mais lentement. En inaugurant en 2016 la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), le département savait le retard qui avait été pris, et le travail qui restait à accomplir. Beaucoup reste à faire.
En ce premier jour de semaine européenne de l’emploi des personnes en situation de handicap, Mayotte fait encore figure de mauvais élève. “Des droits qui viennent d’être étendus attendent d’être déployés à Mayotte” indique le président de la MDPH Ali-Combo Debré qui note que “le combat pour l’emploi des personnes en situation de handicap passe par le fait de faire appliquer la loi auprès des entreprises”.
Mais là encore, il y a du retard. Alors que partout en France, la loi impose 6% de travailleurs handicapés dans les entreprises de plus de 20 salariés, à Mayotte, le taux reste plafonné à 2%. Le rattrapage devrait se faire progressivement jusqu’en 2021, mais les difficultés économiques liées aux mouvements de 2011 et 2018 incitent à demander plus de temps.

Ali-Combo Debré, président de la MDPH

Pour Christophe Castagnet, directeur de l’AGFIP, il est “nécessaire d’augmenter le niveau de formation des personnes en situation de handicap”. L’AGFIP est une association, basée à La Réunion en ce qui concerne Mayotte, qui a pour but d’aider les entreprises à recruter des personnes en situation de handicap, en finançant des équipements adaptés par exemple. Une évolution à noter par rapport à l’année dernière réside dans le recrutement de deux médecins à mi-temps par la MDPH, indispensables pour évaluer le handicap des candidats et ouvrir leurs droits.
Du côté des dispositifs officiels, peu sont des initiatives publiques. Certes le département finance des formations, et il existe depuis un mois “un dispositif expérimental financé par l’ARS pour accompagner des personnes en situation de handicap, les former et les accompagner jusqu’à ce qu’elles soient placées dans une entreprise” informe Ali-Combo Debré. Il sera décidé en octobre 2019 si ce dispositif doit être pérennisé.
Le dispositif Cap Emploi, dédié aux personnes en situation de handicap au sein de Pôle Emploi, n’existe pas encore ici.
Heureusement, poursuit le président de la MDPH, “des association œuvrent à la formation des personnes en situation de handicap, comme MESSO qui a en son sein un organisme de formation”.

Dr Léo, à droite, invite chacun à sortir et à se prendre en main

C’est le cas aussi de l’ACE, où se rend chaque jour Ousseni Coco Ambdi Razakou, alias Docteur Léo, connu notamment pour le tour de l’île en fauteuil roulant. Ayant dû stopper ses études de psychologie après l’accident qui l’a laissé en fauteuil roulant, il s’est lancé dans une préparation au concours d’éducateur spécialisé dans ce centre de formation de Cavani. “C’est adapté, j’y vais, c’est compliqué de trouver un métier”, regrette-t-il.
Son conseil, c’est plutôt de se prendre en main, sans attendre. “Ce que j’aimerais dire aux autres (personnes en situation de handicap), c’est de s’intéresser le plus possible à ce qui existe, et de sortir, c’est le seul moyen de pouvoir nous intégrer. Il faut qu’ils sortent par eux-même. On est humains, on doit prendre des initiatives et prendre nos vies en main.”

Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...