24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 juillet 2024
AccueilorangeSalubrité et abattage d’animaux, Acoua ne manque pas de projets, ni de...

Salubrité et abattage d’animaux, Acoua ne manque pas de projets, ni de partenaires

Acoua c’est cette petite commune du nord-ouest, couronnée par deux fois cette année : Prix coup de cœur des Trophées Outre-mer durables décerné par l’association nationale des Eco Maires, et labellisation « Ville active et sportive » décernée par le ministère des Sports, l'Union sport et cycle et l'Association nationale des élus en charge du sport (Andes).

Le conseil municipal de la commune d’Acoua s’est tenu ce dimanche et s’est conclu sur 19 actions. Dont la recherche de financement de deux équipements d’abattage d’animaux, et l’adoption de conventions avec l’Etablissement public Foncier (EPFAM) et avec la Chambre de l’économie sociale et solidaire

L’adoption d’une convention d’aménagement avec l’EPFAM permettra de lancer les études opérationnelles sur les projets de Centre culturel et de valorisation du front de mer autour de l’ambition de la commune du Nord de se doter d’équipements modernes en matière culturelle, de logement et de développement économique.

L’adoption d’une convention avec la CRESS relative à la mise en œuvre des clauses sociales et des marchés réservés, ouvre des perspectives d’emplois pour des populations qui en sont les plus éloignées.

Deux plan et Schéma communaux ont été élaboré, le premier sur la gestion et la valorisation des déchets, le second, sur le développement de l’économie sociale et solidaire. Son Trophée des outre-mer durable en poche, il fallait poursuivre sur cette voie de salubrité de la commune. Si les déchets sont pris en charge par le SIDEVAM 976, beaucoup de secteurs liés sont à mettre en place : gestion, valorisation économie circulaire, communication et sensibilisation, partenariats, etc.. Une demande de subvention sera prochainement formulée à l’ensemble des partenaires financiers œuvrant dans ce secteur.

“1, 2, 3, bass”… la suite

Acoua recevait son prix ce 1er février

La modernisation du marché couvert et l’accompagnement du Groupement de Vulgarisation Agricole (GVA) doivent permettre la commercialisation de produits carnés et de produits issus des pêcheries. Compte tenu du besoin constaté en matière d’abattage des animaux et devant les obligations réglementaires, la commune vient de délibérer pour procéder à une demande de subvention au titre du financement de deux modules d’abattage d’animaux.

Dans le cadre de la clôture des comptes 2018, la commune d’Acoua a procédé à l’inscription de plusieurs recettes au budget au titre du financement des études du Centre culturel, de la construction de logements et de la lutte contre l’habitat indigne et informel.

On sait que l’ARS travaille sur la relance de la campagne de planification familiale, qui n’a pas été poursuivie après le « 1, 2, 3 bass », (trois enfants pas plus). Le conseil municipal d’Acoua, « après des discussions extrêmement riches », a donné un avis favorable à la relance de la campagne.

Des opérations de lutte contre l’habitat indigne et informel seront menées, après l’adoption d’un plan dédié. Une première étude opérationnelle avant travaux devrait être menée dans le quartier Tsimtouhi ‘pour affiner les besoins réels de ce quartier qui nécessite une attention toute particulière des pouvoirs publics ».

Un « véritable pôle de développement social » devrait voir le jour, puisque les élus d’Acoua viennent de dire « OUI » à une telle création dans leur commune en procédant à la cession au Département de Mayotte de l’ancien bâtiment de La Poste qui lui appartient. Cette structure devrait regrouper toute une série de corps de métiers œuvrant dans le domaine social. L’établissement d’Acoua sera idéalement situé à côté de la future PMI actuellement en construction. « L’ensemble architectural sera livré l’été prochain ».

D’autres décisions ont été prises, l’adoption de la convention de partenariat avec Rédéca Mayotte en matière de santé, l’adoption d’une convention de coopération avec Régie de Territoire Maécha Espoir (RTME) en matière de verdissement des espaces publics en vue de la revégétalisation et de l’embellissement des espaces publics, notamment les établissements scolaires, l’adoption de la convention de mise à disposition de locaux à l’association Hippocampe 976, l’aménagement du stade de Mtsangadoua.

Une Convention qui fait de l’AFD le deuxième partenaire financier de la commune, après l’EPFAM, pour la réalisation du projet d’aménagement et de valorisation du littoral qui va passer prochainement en phase d’études opérationnelles.

Mais également, réalisation d’un diagnostic énergétique et financement des énergies renouvelables dans la commune, Financement du projet d’aménagement de voiries dans les villages d’Acoua et de M’tsangadoua, Renforcement des moyens de la Police municipale, Adoption d’une motion en faveur du développement sportif, Création d’une Maison sociale dans la commune d’Acoua.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...