24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilNon classéBaisse des impôts fonciers à Dzaoudzi Labattoir, informe Saïd Omar Oili

Baisse des impôts fonciers à Dzaoudzi Labattoir, informe Saïd Omar Oili

Le maire de Dzaoudzi Labattoir et président de l’Association des Maires de Mayotte (AMM), dressait un bilan de sa gestion ce mercredi devant les médias.

L’objectif du maire : donner des gages de bonne gestion, et annoncer une baisse des impôts fonciers. « Lors du vote du budget de 23 millions d’euros le 19 décembre dernier, nous avons décidé de baisser les impôts fonciers. Le taux de la taxe d’habitation va passer de 20% à 15% et la foncière de 7 à 5% », une bonne nouvelle donc pour les contribuables de sa commune.

Et à un an des élections municipales, cela ne fait pas de mal de le dire… « Je ne sais pas encore si je me représenterai, mais j’ai trouvé une commune en difficulté que nous avons redressée, je ne vais donc pas me censurer parce que des élections vont se tenir ! », nous répond l’élu.

Des opérations sont financées, « une vingtaine avec des perspectives de créations d’emploi directes », que le maire avait détaillées en novembre, notamment 240 logements sociaux, « tout cela grâce aux 9 millions d’euros dégagées sur le budget d’investissement ».

7 M€ de l’ANRU

La mairie de Dzaoudzi Labattoir

Le budget Fonctionnement arrive à l’équilibre bien que les charges à caractère général augmentent, « comme le chèque déjeuner, ou l’impact des nouveaux critères d’indemnisation des agents ».

Un prêt de 5 millions d’euros à taux zéro a été signé avec l’AFD, notamment pour les travaux de canalisation des eaux pluviales, « que nous remboursons en une seule fois en 2020 ». Une précision à mettre en perspective avec un autre prêt, « celui de 1,7 million d’euro de l’ancienne municipalité que nous remboursons toujours à raison de 276.000 euros par an jusqu’en 2020. »

Saïd Omar Oili a rencontré Olivier Serva, rapporteur spécial du budget Outre-mer de la commission des finances de l’Assemblée nationale, présent à Mayotte jusqu’au 19 janvier. « A cette occasion, nous avons appris que l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine acceptait de nous accompagner à hauteur de 7 millions d’euros pour la réfection des voiries primaires de la commune. C’est une grande victoire ! »

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...