24.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilOcéan IndienFrance-Comores : « Le document cadre n’est pas prêt à être signé...

France-Comores : « Le document cadre n’est pas prêt à être signé », indique le Quai d’Orsay

En deux questions-réponses, le Quai d’Orsay résume un point presse tenu hier jeudi, à la suite de la visite privée du président comorien Azali Assoumani à Paris.

On sait que le sujet est sensible, puisque la signature en catimini d’une feuille de route avait précipité population Mahoraise dans la rue l’année dernière. Au passage, on peut voir que les mêmes causes produisent les mêmes effets en métropole, lors de signatures d’accord diplomatique, donc plus ou moins opaques, entre deux pays : le traité d’Aix-la-Chapelle franco-allemand ayant provoqué cette semaine des élucubrations allant jusqu’à imaginer perdre l’Alsace et la Lorraine…

La feuille de route franco-comorienne avait fait craindre un accord favorable à l’Union des Comores, et les Mahorais avaient demandé à être consulté à chaque discussion, a minima par le biais de leur 4 parlementaires.

Le président Azali est néanmoins marqué à la culotte dans le moindre de ses déplacements en France, ce qui fut le cas cette semaine. Provoquant une communication du ministère des Affaires étrangères françaises ce 24 janvier 2019, sous forme de deux courtes questions-réponses, que nous rapportons intégralement :

Un cercueil pour enterrer la feuille de route lors de la manifestation de mai 2018

Q – Le président Azali est actuellement à Paris. Vient-il pour signer le document cadre franco-comorien ?
R – Le président Azali est en France en déplacement privé. Il n’a demandé aucun rendez-vous avec des membres du gouvernement français. Le document cadre n’est pas prêt à être signé. Les élus de Mayotte sont consultés à chaque étape d’élaboration de ce projet de document cadre et le seront pour sa mise en œuvre lorsqu’il sera finalisé.

Q – La libre circulation des ressortissants comoriens vers Mayotte est-elle à l’ordre du jour ?
R – Nullement. Le visa pour se rendre à Mayotte, outil essentiel de maîtrise de l’immigration, est et demeure obligatoire.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139513
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139513
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139513
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139513
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139513
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139513
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...