25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilEducationApprentissage : la professionnalisation des acteurs en question

Apprentissage : la professionnalisation des acteurs en question

La semaine de l’apprentissage se clôt par une danse des Petits pains, non pas made by Charlie Chaplin, mais par Issa Abdou, en mitron d’un jour.

Nous avons fait un point complet sur le contexte de l’apprentissage à Mayotte, ce mercredi avec Jean-Denis Larroze, le secrétaire général de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, aux côtés de l’élue Mariame Saïd, apprentie coiffeuse d’un jour.

Ce jeudi, c’est le 4ème vice-président du département Issa Abdou, qui se prêtait au jeu, loin des salons climatisés et feutrés de RUN & SENS, puisqu’il plongeait dans la chaleur du fournil de la boulangerie de Passamainty. Blouse de travail, chaussures de sécurité, il était coaché par le patron, Jean-Claude Martret, qui vit depuis 30 ans à Mayotte. S’il n’a pas toujours été boulanger, il accueille depuis de nombreux apprentis.

Professionnaliser les patrons avant les apprentis

Salimo pétrit…

« J’en ai 7 actuellement en rotation, des premières et des deuxième année du lycée polyvalent de Kawéni », nous rapporte-t-il. D’ailleurs, une partie de ses salariés sont d’anciens apprentis.

Alors, l’apprentissage ? Il en redemande ? « Oui, mais le frein, c’est leur formation. Elle est souvent insuffisante », rapporte-t-il. En faisant un lien direct avec les maîtres de stage, « les patrons qui les prennent en alternance sont sous-qualifiés, ce qui les empêche de progresser. »

Dans un coin, Salimo prépare la pâte, et au fur et à mesure, Rémi et Issa Abdou en font des formes cylindriques qui deviendront après cuisson, des baguettes de pain bien chaudes. Malgré la chaleur, l’élu ne perd pas son humour : « Ce qui m’aide, c’est qu’on nous dit souvent que nous, les politiques, nous roulons les gens dans la farine ! »

… et Issa Abdou roule

Une belle démo qui doit inciter les jeunes à se lancer dans un métier d’avenir à Mayotte, en témoignent les boulangeries qui ont fleuri un peu partout dans les villages ces dernières années.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...