22.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilEconomieDes citoyens pour participer aux thèmes prioritaires du territoire : ils seront...

Des citoyens pour participer aux thèmes prioritaires du territoire : ils seront 34 à Mayotte

Pour relayer le débat citoyen sur l’action publique locale, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, a souhaité créer dans chaque département d’Outre-mer un groupe de participation citoyenne. Vous avez des choses à dire, ou des idées de développement pour Mayotte ? Foncez !

Ce groupe de participation citoyenne sera associé :
– à la conférence régionale du grand débat national qui se tiendra en fin du mois de mars sur Mayotte
– aux travaux de l’observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR)
– aux consultations sur tout sujet proposé par le préfet en particulier dans le cadre de la dynamique citoyenne issue des assises des outres mer.
Les membres de ce groupe seront également le relais auprès de leurs concitoyens et concitoyennes des débats auxquels ils participeront.

Ce groupe de participation citoyenne sera constitué de deux citoyens par commune après tirage au sort parmi les volontaires. Il sera donc constitué pour Mayotte de 34 mahoraises et mahorais à parité égale.

Participation à l’Observatoire des prix

Aussi, la préfecture lance un appel à candidature ce jour, auprès de la population de Mayotte afin de recueillir les candidatures. La durée d’engagement au sein de ce groupe est annuelle.

Qui peut être candidat ?

Toute personne majeure, résidant à Mayotte et inscrite sur les listes électorales, n’exerçant pas un mandat électoral, syndical ou consulaire, peut se porter candidate, à compter du 15 février jusqu’au 1er mars 2019 inclus :

Comment seront désignés les membres de ce groupe de participation citoyenne ?

  • 34 membres à raison de 2 personnes, avec une parité femme–homme, pour chacune des 17 communes de l’île, par tirage au sort parmi les candidats de chacune de ces communes ;

Le tirage au sort aura lieu au début du mois de mars 2019 en préfecture.

Un engagement citoyen

Chaque candidat devra mentionner son nom, son prénom, sa date de naissance, son adresse à Mayotte, ses coordonnées téléphoniques et/ou de messagerie électronique. La candidature vaut engagement à participer aux travaux de ce groupe de participation citoyenne.

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...