23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilEconomieLes propositions de Noussoura Soulaimana au président Macron

Les propositions de Noussoura Soulaimana au président Macron

C’est un peu le genre de vœu qu’on fait en regardant une étoile filante. Multiplié par 10 pour Noussoura Soulaimana qui lance tout un tas de propositions à remettre au président Macron lors de sa venue à Mayotte en juin. Il avait été un des premiers à être force de proposition d’un document cadre avant même que soit proposé Mayotte 2025.

Titrée « Ce que je propose dans la perspective de la venue du président Emmanuel Macron à Mayotte », sa lettre ouverte demande que soient rédigés par l’ensemble des élus et représentants des forces vives de Mayotte, les grandes propositions pour le développement de Mayotte au niveau administratif, économique, social et politique.

Les 3 thèmes structurants que sont la santé, la sécurité et l’école, souffrent d’un désinvestissement, « l’Etat intervient à Mayotte à moins de la moitié des moyens mobilisés par habitant au niveau national. Il y a donc lieu de régulariser la situation au moyen d’une étude des besoins suivie de conventions sectorielles dans les domaines suscités. Ces documents contractuels devront indiquer les besoins, le financement et le calendrier. Il conviendrait d’ajouter à ces préalables des sujets d’une brulante actualité dans l’île, à savoir : l’eau, l’assainissement et l’habitat. »

De grandes structures sont appelées à se développer : « La Préfecture de Mayotte devrait passer rapidement en Préfecture de Région avec des postes de conseillers diplomatiques et de conseillers de défense, l’ARS de Mayotte et le Centre Hospitalier de Mayotte devront être étoffés, Le port et l’aéroport de Mayotte devront passer aux normes internationales, La sécurité sociale devra passer en Caisse générale avec l’alignement des prestations et allocations au niveau national, etc.

Plusieurs plans également, notamment à retenir absolument, la formation et un Plan d’intégration des Mahorais dans la haute fonction publique à Mayotte, dans les ambassades de France, dans les Ministères, dans le Parlement, dans les grandes entreprises publiques.

Retrouver “Mes propositions pour la venue du Président Emmanuel MACRON à Mayotte en juin 2019-1″

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...