28.9 C
Dzaoudzi
samedi 13 avril 2024
AccueilEconomieLe caddie de courses plus cher à Mayotte que partout ailleurs en...

Le caddie de courses plus cher à Mayotte que partout ailleurs en France

Depuis 2005, l’association Familles rurales a créé son propre Observatoire des Prix. Pour 2018, année record des prix, il livre de fortes disparités en fonction des régions, avec un pompon doré pour Mayotte où ils s’envolent bien au dessus de ceux de la parisienne Tour Eiffel.

Les manifestants l’ont pourtant ressassé en 2011 : « La vie est chère à Mayotte ! ». La comparaison des prix avec la France entière que vient de publier Familles rurales, livre un nombre à deux chiffres qui tombe comme un couperet : le panier moyen coûte 73% plus cher que la moyenne nationale pour les consommateurs à Mayotte.

Afin de mesurer l’évolution des prix, Familles Rurales, 3ème association de défense des consommateurs et 1er mouvement familial, a créé en 2005 son propre Observatoire des Prix. Elle a donc réalisé en 2018, pour la 12ème année consécutive, son observatoire des prix de grande consommation.

« Dans un contexte où le pouvoir d’achat des familles est au cœur des préoccupations et où l’alimentation constitue la variable d’ajustement du budget des ménages les moins favorisés, cette étude poursuit l’objectif d’éclairer au mieux les consommateurs dans leurs actes d’achat », indique leur site.

L’année 2018 est une année record : le prix moyen du panier n’a jamais été aussi cher, 139,50 euros, soit une hausse de 2,6 % par rapport à 2017. Et ceci, quelle que soit la surface de vente : hypermarchés, supermarchés ou hard-discounts. Il existe, par ailleurs, de fortes disparités territoriales : faire ses courses dans l’Ouest de la France coûte ainsi près de 10 % moins cher qu’en Ile-de-France.

En attendant le bio…

Même si la composition du panier n’est pas la même qu’en métropole, les prix sont excessifs en général

Et selon cette étude, une nouvelle fois, les territoires les plus marqués par les prix chers demeurent sans commune mesure ceux d’outre-mer, avec un prix moyen du panier qui s’élève à 231,80 euros, 66 % plus cher qu’en métropole. Ce qui permet donc de relativiser, sans l’excuser, les prix 73% supérieurs à Mayotte.

Le panier moyen est constitué de 13 produits : Eaux, Biscuits et confiseries chocolatées, Boissons chaudes, Desserts, Produits laitiers et œufs, Surgelés, Produits pour bébés, Aliments pour animaux, Confiture et pâte à tartiner, Jus de fruits, Petits déjeuners, Lessives et produits d’entretien, Produits d’hygiène corporelle. On n’y retrouve pas une denrée très prisée à Mayotte, le riz.

« Une année record », commente Familles rurales, puisque le prix moyen du panier a augmenté de 2,6 % entre 2017 et 2018, soit plus que l’inflation en métropole (+1,8%), et surtout que l’inflation à Mayotte (+0,3%), ou que le SMIC. Sur 10 ans, la hausse de prix est de 7,6 %.

« Une hausse particulièrement remarquable des premiers prix, + 6,9 % en moyenne, et jusqu’à 13,4 % dans les hard-discounts, qui impacte directement les ménages les plus modestes ». Et le bio reste inaccessible au portefeuille moyen, avec des prix plus chers de 65%. A quand son émergence à Mayotte ? Car il est fort probable que les prix du bio y soient plus abordables.

Si la flambée est nationale, sa permanence en outre-mer ne fait qu’accréditer la demande de l’élu Issihaka Abdillah d’une étude des marges par secteur, et d’une continuité territoriale sur les marchandises.
Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139513
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139513
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139513
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139513
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139513
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139513
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...