24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 juillet 2024
AccueilEducationContre la délinquance, plongée, cheval et beach-volley

Contre la délinquance, plongée, cheval et beach-volley

Le centre de loisirs de la jeunesse organisé par la police nationale commence lundi. Il s'agit de faire découvrir des activités de plein air à des jeunes exposés à la délinquance des quartiers. Jusqu'à 600 jeunes par an pourraient en bénéficier.

Dès lundi pour les vacances. Peut-être bientôt tous les week-ends. Le commissariat a signé ce mercredi avec la commune de Mamoudzou le partenariat qui les lie pour le centre de loisirs de la jeunesse (CLJ). Le principe est de prendre en charge une trentaine d’adolescents de la commune, encadrés par des enseignants et des services civiques de la police nationale, puis de les amener à des activités qu’ils n’ont pas l’occasion de pratiquer. Dès lundi, ces adolescents pourront pratiquer natation, équitation, plongée ou encore safari dauphins. Mais aussi des sports collectifs comme le beach-volley. “L’idée c’est de leur donner des repères, résume Thierry Lizola, policier responsable du bureau partenariat et prévention, aux manettes dans ce projet. “On devra faire face à un grand nombre de demandes mais commencer par ouvrir une porte c’est déjà pas mal”.
Pour l’heure, le financement est assuré par la commune de Mamoudzou. A terme, les fonds public, notamment ceux dédiés à la prévention de la délinquance, pourraient être mobilisés pour étendre le dispositif.
Avec cette initiative, Mayotte devient le second département d’outre mer à disposer d’un CLJ, l’autre étant La Réunion.
Mais en métropole, le dispositif existe depuis longtemps et a fait ses preuves.

Christian Bellaga, enseignant à Sada, est le directeur de ce centre aéré amélioré.

Christian Bellaga, enseignant à Sada, est le directeur de ce centre aéré amélioré. “A Marseille, j’avais participé au CLJ, mais en tant qu’usager. Aujourd’hui je suis passé de l’autre côté, comme acteur. Je considère qu’à Marseille ça a été une réussite” estime-t-il.
Selon lui le CLJ avait alors permis à des jeunes “de différents horizons de se découvrir”. Son but à Mayotte est d’exploiter les sports collectifs et la découverte de la nature pour développer “l’insertion sociale, le respect d’autrui et le respect de soi-même”.
Ainsi les sports collectifs peuvent-ils créer de la cohésion de groupe, autour d’animateurs qui ont vocation à être des référents pour le groupe. La plongée et le kayak sont une opportunité de découvrir le lagon, et sensibiliser à sa préservation, notamment en termes de gestion des déchets.
“De prime abord, le groupe de jeunes peut faire peur, sourit le directeur en référence à son groupe marseillais, mais ils peuvent surprendre, des bonnes volontés peuvent se dégager. Ne serait-ce, par exemple, que par le rangement du matériel, rien que ça, c’est déjà de l’éducatif”.
Si le projet est encore au stade expérimental, le but est de le pérenniser voire de l’étendre. Un deuxième puis un troisième CLJ sont déjà dans les cartons et pourraient mobiliser les ressources existantes dans les MJC “sous-exploitées, l’idée est d’utiliser les moyens déjà mis en oeuvre”.
Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...