28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilorangeAmphidrome : une voiture sur la porte d'embarquement avec des enfants à...

Amphidrome : une voiture sur la porte d’embarquement avec des enfants à bord

Dire que si ça continue, il va falloir proscrire les films de James Bond ! La photo de la voiture dont les roues arrière sont à moitié dans le vide, a fait le tour des réseaux sociaux ce week-end. Un incident qui aurait pu avoir une fin tragique.

Difficile de comprendre comment un commandant de barge a pu appareiller ce samedi dans de telles circonstances. Nous avons donc cherché à retrouver un témoin de la scène.

Un employé du Service de Transport Maritime (STM), nous donne sa version des faits. « Cette dame a essayé de prendre une première barge, en voulant laisser ses enfants à l’intérieur de la voiture. Les employés du STM l’ont fait descendre, lui demandant de prendre une autre barge. Qui n’a pas voulu la prendre avec ses enfants embarqués. Au moment où le navire repartait, elle a foncé alors que le petit volet de la porte se remontait. Le temps que le commandant inverse les machines, la barge avait déjà pas mal avancé. »

Un incident qui aurait pu avoir une suite extrêmement grave si la voiture, qui commençait à être en porte-à-faux, avait basculé. Nous publions une capture de la vidéo publiée par nos confrères de Mayotte la 1ère, où l’on voit des passagers se porter au secours de l’automobiliste, sans la présence de marins du STM.

Outre le fait qu’un véhicule soit parvenu à embarquer de force, qui interroge sur les mesures de sûreté à mettre en place, le déroulé des évènements amène à encourager la mise en place d’un service de gestion des enfants au STM pendant l’embarquement des véhicules avec le seul conducteur.

Car selon un proche de l’automobiliste que nous avons eu au téléphone, seule sa fille mineure de 14 ans aurait été sortie du véhicule à la demande des agents du STM, sous la promesse d’être accompagnée. Ce qui ne fut pas le cas, provoquant la colère de sa maman qui a voulu récupérer sa fille. Selon elle, elle n’a pas forcé le passage, mais avait commencé à embarquer quand la barge a appareillé. Elle aurait déposé plainte.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

31 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...