31.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 avril 2024
AccueilorangeLittérature et « colonialité » au Centre universitaire

Littérature et « colonialité » au Centre universitaire

La filière de Lettres modernes du Centre Universitaire de Formation et de Recherches informe d’un double événement ce jeudi 7 mars 2019 à 17h (Salle 3 CUFR de Mayotte à Dembéni).

Avec une première conférence intitulée « Une histoire littéraire francophone ? Contraintes et propositions », par Romuald Fonkoua, Professeur de littérature francophone, Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines – Sorbonne Université. Ses nombreux travaux portent sur l’étude générale des littératures d’Afrique et des Caraïbes.

Il est l’auteur de « Essai sur une mesure du monde au XXe siècle : Edouard Glissant », « Le philosophe nègre et le Secret des Grecs, ouvrage trop nécessaire de Gabriel Mailhol ». Sa biographie d’Aimé Césaire a reçu la médaille de bronze du Prix du Sénat du livre d’histoire. Il est également Rédacteur en Chef de la Revue Présence Africaine.

Suivra « L’imaginaire de la langue et ses représentations sur la toile », de Laurence Rosier, Professeure de linguistique française – Université Libre de Bruxelles. Son ouvrage « Le discours rapporté: histoire, théories, pratiques » lui a valu le prix Léopold Rosy de l’Académie de Langues et de Littératures françaises de Belgique. Avec Philippe Ernotte, elle a publié une étude sur les insultes à Bruxelles, Le Lexique clandestin. Laurence Rosier a également collaboré à de nombreux ouvrages et a présenté plus de 70 conférences en Europe, en Asie et au Québec.

Enfin, signalons le dernier opus de Bueta Malela, Maître de conférences en littératures  francophones au CUFR de Mayotte, Membre du Centre d’Etudes et de Recherches Editer/Interpréter-Université de Rouen, Chercheur associé à l’Université Libre de Bruxelles attaché au Centre de Recherche – Philixte (Belgique) et à l’Université de Silésie à Katowice (Pologne).

Buata Malela au CUFR

« Aimé Césaire et la relecture de la colonialité du pouvoir », dont il livre un extrait de la préface de Jean Bessière (professeur émérite Université Paris 3 Sorbonne). « À partir de l’exemple d’Aimé Césaire, Buata Malela propose une mise en situation des écrivains antillais et africains qui ont dominé la scène littéraire francophone depuis la Seconde Guerre mondiale et une relecture de leurs œuvres. Il ne propose ni biographies, ni monographies des uns et des autres, ni des lectures directes de leur abondante production romanesque, poétique, dramatique. […] Son propos relève d’une sociologie de la littérature, entendue de manière spécifique : écrivains et œuvres se comprennent selon leurs positions comparées au regard des faits du pouvoir colonial et de l’aliénation, et selon les rapports d’accord, de désaccord, manifestes ou implicites, qu’ils entretiennent entre eux et à travers leurs idéologies et leurs œuvres. »

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...