26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 17 juillet 2024
AccueilOcéan IndienDébut d'épidémie de bronchiolite à Mayotte et à La Réunion

Début d’épidémie de bronchiolite à Mayotte et à La Réunion

Des épidémies de bronchiolite sont actuellement observées à La Réunion et à Mayotte, informe l'ARS OI. Les urgences ont accueilli 40% de cas supplémentaires chez des enfants de moins de 2 ans sur les deux territoires.

La bronchiolite est une maladie virale des petites bronches très contagieuse et qui touche principalement les enfants de moins de 2 ans. Devant la recrudescence du nombre de cas, l’Agence Régionale de Santé Océan Indien (ARS OI) rappelle les bons gestes à adopter par les parents d’enfants en bas âge en cette période à risque.

Qu’est-ce que la bronchiolite ?
La bronchiolite est une maladie des petites bronches (les bronchioles) due à un virus répandu et très contagieux qui touche principalement les enfants de moins de 2 ans. Elle débute par un simple rhume et une toux qui se transforme en gêne respiratoire, souvent accompagnée d’une difficulté à s’alimenter.
Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, le matériel souillé par une personne enrhumée et par les mains.
Ainsi, le rhume de l’enfant et de l’adulte peut entraîner la bronchiolite du nourrisson. Dans la majorité des cas, la bronchiolite guérit spontanément au bout de 5 à 10 jours mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines. En zone tropicale, la recrudescence des cas de bronchiolite est habituellement observée pendant la saison des pluies.

Situation épidémiologique à la Réunion
Depuis la mi-février, une recrudescence des passages aux urgences pour bronchiolite est observée à la Réunion chez les enfants de moins de 2 ans. Cette tendance, habituelle à cette période, est plus importante cette année (en termes de taux de passages aux urgences par rapport à 2018) même si les premiers cas de bronchiolite sont arrivés tardivement.
Ont été enregistrés, chez les enfants âgés moins de 2 ans :
– 110 passages aux urgences du 18 au 24 février, soit une augmentation de 39% par rapport à la semaine précédente.
– Plus d’un enfant sur deux a été hospitalisé pour un motif de bronchiolite suite à son passage aux urgences entre le 18 et le 24 février

Situation épidémiologique à Mayotte
Depuis la fin du mois de janvier, Mayotte est entrée en phase ascendante pour la bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans. Les indicateurs affichent une nette augmentation de l’activité dans le service des urgences du Centre Hospitalier de Mayotte, liée à la bronchiolite.
Ont été enregistrés chez les enfants âgés moins de 2 ans :
– 63 passages aux urgences du 18 au 24 février, avec une augmentation de 43% du nombre de passages aux urgences au CHM, courant février, pour bronchiolite
– Près d’un enfant sur trois a été hospitalisé pour un motif de bronchiolite suite à son passage aux urgences entre le 18 et le 24 février, soit 18 hospitalisations

Recommandations de l’ARS OI
>> Comment limiter la transmission du virus ?
Afin de prévenir la transmission de la maladie, il est conseillé de recourir à des gestes simples :
– Se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper d’un bébé,
– Éviter de mettre les bébés en contact avec des personnes enrhumées
– Nettoyer régulièrement les objets avec lesquels ils sont en contact (biberons, tétines, jeux…),
– Aérer régulièrement leur chambre.

>> Les précautions à prendre
Quand l’enfant est malade :
– Lui désencombrer régulièrement le nez avec du sérum physiologique,
– Aérer sa chambre et veiller à ne pas trop le couvrir,
– Ne pas l’exposer à la fumée du tabac,
– Lui donner régulièrement à boire
– Continuer à le coucher sur le dos à plat
– L’emmener rapidement chez le médecin en cas de gêne respiratoire et de difficulté à s’alimenter. Si besoin, le médecin lui prescrira des séances de kinésithérapie respiratoire.
En cas de doute, ou en cas de signes de détresse respiratoire, appelez le 15.
Quand on est enrhumé :
– Porter un masque (en vente en pharmacie) quand on s’occupe d’un bébé
– Éviter d’embrasser votre enfant sur le visage et sur les mains.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...