28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 18 juillet 2024
AccueilorangeChampionnat de France de Kick-Light : l’or et le bronze pour le...

Championnat de France de Kick-Light : l’or et le bronze pour le kick-boxing mahorais

Ce weekend se tenait à Paris les championnats de France Kick Light*. 21 boxeurs et boxeuses du département ont participé à cette compétition. Deux d’entre eux ont remporté chacun une médaille. Shayana Laurent notamment, licenciée au club Maore Boxing de Majicavo, a été sacrée championne de France.

Ils ont fait plus de 8 000 km pour venir participer à ce grand rendez-vous annuel de la boxe. Les membres de l’association Mayotte Boxing, du Centre Multisports de Mroale, du Chirongui Muay Thaï – Kick-Boxing et du Maore Boxing sont venus en nombre pour représenter les couleurs de l’île au lagon. Filles et garçons ont pris part aux combats dans leurs catégories respectives. Et parmi eux, certains on pu se hisser sur la première et troisième marche du podium.

Une première pour l’île

Le résultat le plus notable est celui de Shayana Laurent (9 ans) qui a remporté la médaille d’or dans la catégorie des moins de 28 kg chez les poussins. Une performance fruit de trois combats victorieux. « C’est une première pour notre club et surtout pour Mayotte car c’est la première fois que la ligue mahoraise participe à cette compétition nationale », soulignait Didier Bernardet, président et entraîneur du Maore Boxing. D’autant plus qu’il n’a pas été facile d’organiser ce voyage. Les clubs ont dû compter sur leurs sponsors et leurs fonds propres pour le financer.

Shayana Laurent, nouvelle championne de France chez les poussins -28 kg, aux côtés de son père et entraîneur Yves Laurent

L’autre bonne nouvelle de la journée nous est venue du côté du club de Chirongui. La jeune Shawnie Mansour (11 ans) a remporté le bronze dans la catégorie benjamine -32 kg. A noter que chez les seniors, le champion de Mayotte catégorie -69 kg, Bastien Tardivel a vu son parcours s’arrêter en quart de finale. Après avoir remporté sa première confrontation de fort belle manière, il était opposé à un adversaire qui à cause du tirage au sort n’avait pas encore combattu. La fraîcheur de ce dernier a eu raison de notre mahorais qui n’a néanmoins pas démérité.

De notre correspondant à Paris, Gauthier Dupraz.

*Discipline de Kick-Boxing dans laquelle les coups portés doivent être contrôlés.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

4 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139513
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139513
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139513
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139513
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139513
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139513
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...