28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilorangeLa mairie de Koungou bloquée par les agents grévistes

La mairie de Koungou bloquée par les agents grévistes

Décidemment, les révisions d’organigrammes font des dégâts, que ce soit au Département ou à la mairie de Koungou. Le nouvel opus déplait à plusieurs agents qui ont décidé de bloquer les grilles. Pour rien si l’on en croit un communiqué du maire qui se dit d'accord avec eux…

La mairie de Koungou est fermée à triple tour depuis ce lundi matin. Un cadenas maintient le portail clos, des agents font le piquet de grève, et pour couronner le tout, ils ont installé une grosse bobine de câble devant l’entrée. Au menu des revendications de l’intersyndicale CFDT, CFE CGC, CGT Ma, Fédération Autonome, SNU Ter-FSU, 22 points, tournant autour de la gestion des ressources humaines : avancement des carrières, conditions de travail, fiche de poste, CDI, etc.

Il y a malaise à entendre Bamoudou Rastami, secrétaire de l’Intersyndicale, qui nous livre le point de départ de la mobilisation : « Il y a eu une nouvelle organisation des services, sans que les agents mutés d’un poste à l’autre ne soient informés. Certains sont mis au placard, comme l’ancienne DGS, et surtout, il n’y a pas de compte rendu des Comités techniques, nous demandons à y être associés. » Il ajoute que la prise en compte de l’ancienneté se fait « à la tête du client », alors qu’il y a un cadre légal avec le RIFSEEP », le Régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel.

Le maire d’accord avec les grévistes

Pas de rencontre productive avec le maire ou l’administration depuis le préavis du 25 mars, assure-t-ils, « donc nous avons changé de méthode en bloquant la mairie. »

De son côté, le maire Assani Saindou Bamcolo nous a transmis un communiqué, dont la teneur est inhabituelle : « A plusieurs reprises, le maire a signifié à l’intersyndicale son accord sur la majorité des points avancés afin d’éviter tout blocage, et de ne pas pénaliser les administrés ». Un travail administratif sur ces points serait « en cours depuis plusieurs semaines, afin de répondre aux demandes des agents à travers l’intersyndicale. »

Le maire qui souhaite une reprise du dialogue a malgré tout sollicité le préfet dans un courrier, “afin que le portail puisse être ouvert par la gendarmerie nationale ce mardi matin et que l’accès puisse être donné aux agents non grévistes et aux administrés de la commune, sans pour autant entraver le droit de grève. De fait, la continuité du service public pourra être assurée.”

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...