28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueilEconomieCréation d'un large Groupement d'Intérêt Public autour de la politique de la...

Création d’un large Groupement d’Intérêt Public autour de la politique de la ville

Ce jeudi 11 avril 2019 à 9h à la préfecture a eu lieu la cérémonie de signature de la convention constitutive du Groupement d’Intérêt Public (GIP) politique de la ville « Maore Ouvoimoja » entre l’État, le Conseil Départemental de Mayotte, la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte, la Caisse des Dépôts et Consignations, l’association des Maires et les collectivités territoriales suivantes : CADEMA, Communauté de Communes de Petite-Terre, communes de Bandrélé, Bouéni, Chirongui, Mamoudzou, M’Tsangamouji, M’Tsamboro et de Sada. D’autres collectivités locales pourront rejoindre le GIP progressivement.

Alors que 16 contrats de ville ont été signés à Mayotte entre juillet et décembre 2015 et que 36 territoires ont été désignés comme prioritaires pour la durée des contrats de ville, cette création d’un GIP politique de la ville “doit jouer un rôle essentiel d’accompagnement des collectivités en leur apportant de l’ingénierie, en développant des expérimentations et en valorisant et en reproduisant les expériences réussies. Le GIP politique de la ville est créé pour 5 ans avec 200 000 € de budget de fonctionnement initial pour la 1ère année de démarrage”, informe la préfecture de Mayotte.

A Mayotte où 70 % de la population vit en quartier prioritaire, soit trois fois plus que dans les autres DOM (20 %) et huit fois plus qu’en métropole (8 %), la politique de la ville constitue un levier essentiel pour la mise en œuvre des politiques publiques de proximité.

Les quartiers prioritaires sont répartis sur tout le territoire mahorais : chaque commune en compte entre un et trois. Dans le contexte local de rattrapage par rapport au reste du territoire français, la politique de la ville a un rôle particulier, celui de première politique publique de proximité dans les zones les plus difficiles.

La politique de la ville œuvre directement en:
• accompagnement des associations locales ;
• accès aux droits avec par exemple des expérimentations d’intermédiation bancaire avec la Poste et des CCAS ;
• déploiement du dispositif de médiation sociale de proximité notamment pour sécuriser les abords des établissements scolaires ;
• actions culturelles et de lutte contre l’illettrisme de proximité.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...