23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilAfrique"Situation ubuesque" pour un Rwandais "piégé à Mayotte"

“Situation ubuesque” pour un Rwandais “piégé à Mayotte”

Ni réfugié, ni expulsable, ce vendeur de légumes est dans une situation "ubuesque" selon son avocate Marjane Ghaem. L'homme est poursuivi pour des ventes à la sauvette, son seul moyen de subsistance puisqu'il ne peut ni travailler, ni quitter Mayotte pour retourner dans son pays.

“Procédure surprenante” pour l’avocate Marjane Ghaem. Le 31 mai dernier, la police municipale patrouille près du marché couvert de Mamoudzou. Chez les vendeurs à la sauvette, c’est la débandade. Tous détalent sauf un qui vend depuis sa camionnette, et qui se contente de fermer les portières. Contrôlé par la police, il est livré au commissariat menottes aux poignets et auditionné sans être placé en garde à vue. Sur la base de ses déclarations, il est poursuivi pour vente à la sauvette.
Mais au delà du délit, c’est la situation administrative de ce quadragénaire qui interpelle. Arrivé en 2007 après un long voyage via le Kenya et la Tanzanie, il est désormais “piégé à Mayotte, où il vit de la vente d’oignons” résume son avocate. Oignons, songe ou encore choux chinois sont la seule ressource de ce Rwandais sans permis de travail. Invité à quitter le territoire, laissé sans  réponse de sa demande d’asile, il a tenté de demander une aide au retour pour retrouver son fils, laissé au Rwanda. Problème, assure-t-il, la France n’organise pas de retour vers le Rwanda depuis Mayotte. Une solution qui lui serait d’ailleurs fermée, puisque cet ancien militaire ne dispose plus de documents d’identité attestant de sa nationalité rwandaise. En résumé, il ne peut ni rester, ni partir, et ses seuls moyens de subsistance lui valent d’arriver au tribunal. “J’ai fait ça pour survivre, se défend-il, c’est difficile pour moi de vivre comme ça”.

La vente à la sauvette régulièrement dénoncée à Mayotte

Une situation qui n’est pas près de s’arranger selon la procureure Pajak-Boulet. “Plus vous allez commettre d’infractions, plus ce sera compliqué pour votre situation administrative” prévient-elle. “On est tous sensibles à sa situation, mais la première règle est de respecter les lois du pays qui nous accueille”. Soucieuse de délivrer un “avertissement solennel”, elle réclame 400€ d’amende avec sursis. Peine suivie par le tribunal.
Au risque d’entériner une “situation ubuesque et ridicule” pour l’avocate de la défense, dont le client “ne demande qu’à rentrer chez lui”.

Le condamné n’a désormais guère d’autre choix que de reprendre son activité de vente illicite de légumes, pour payer les 127€ de frais de procédure imposés à toute personne reconnue coupable d’un délit.

33 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139520
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139520
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139520
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139520
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139520
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139520
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...