28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueilOcéan IndienUne nouvelle mission scientifique sur les séismes est lancée

Une nouvelle mission scientifique sur les séismes est lancée

Le Marion Dufresne débutera dès lundi 6 mai une mission scientifique au large de Mayotte. L’objectif sera de récupérer les six sismographes déployés en février dernier dans la zone.

Le Marion Dufresne est déjà en mer. Le navire océanographique de l’IFREMER et des TAAF a appareillé vendredi de La Réunion, son port d’attache, vers Mayotte pour une nouvelle mission scientifique sur les séismes. Le bateau devrait rejoindre les côtes du 101 e département dès lundi, le temps d’accoster au port de Longoni pour embarquer à son bord le matériel  et une partie des scientifiques de la mission, en provenance de l’Institut physique du globe de Paris, du BRGM et de l’IFREMER.

Dès lundi après-midi, le Marion Dufresne et son équipage se rendront à l’est de l’île, indique la préfecture de Mayotte.

Largage d’un sismomètre de fond de mer (OBS) en février dernier

« L’objectif de la mission sera de récupérer les six sismomètres fond de mer qui ont été déployés dans la zone en février dernier depuis le navire Ylang », précise le communiqué de la représentation de l’Etat à Mayotte.

«Il s’agira également d’acquérir des données de géophysique (bathymétrie, réflectivité, sismique très haute résolution) pour imager les fonds océaniques dans la zone où se produisent les séismes.

Les données des sondeurs multifaisceaux permettront de mettre en évidence d’éventuelles sorties de fluides ou de gaz. La composition de ces gaz et fluides sera mesurée et analysée en temps réel grâce à un instrument nommé Rosette.

Les données des six sismomètres fond de mer seront analysées par l’équipe scientifique pendant la mission pour préciser la zone active. Ces instruments ainsi que 8 autres micro-sismomètres seront à nouveau déployés au plus près de la zone des séismes pour les localiser très finement et comprendre leur origine.

Cette mission co-financée par le ministère de la Recherche via l’Institut national des Sciences de l’Univers, le ministère de la transition écologique et solidaire, l’IFREMER, le BRGM et l’IPGP, doit permettre de contribuer à une meilleure connaissance des mécanismes qui sont à l’origine de l’essaim de séisme qui impacte Mayotte. »

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...