26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 12 juillet 2024
AccueilorangeJournée mondiale du paludisme : sus à l’anophèle !

Journée mondiale du paludisme : sus à l’anophèle !

Les vents du cyclone Kenneth avaient balayé jusqu’à l’organisation de la Journée mondiale du Paludisme à Mayotte le 25 avril. Reportée, elle se tenait ce jeudi 16 mai, à Mtsangamouji. A Mayotte, la grande majorité des cas sont importés.

Différents stands de sensibilisation auprès d’un jeune public, un concours de dessins, et une pièce de théâtre de l’association COMIDRAM, partenaire de l’Agence Régionale de Santé (ARS), étaient proposés au plateau sportif ce jeudi 16 mai.

Officiellement l’année 2014 signe l’élimination du paludisme à Mayotte, comme nous l’explique Patrick Rabarison, en charge de la Lutte Anti vectorielle à l’ARS : « Selon les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé, il faut moins d’un cas pour 1.000. Nous ne sommes donc pas concernés. Mais si en 2014 et 2015 on enregistrait qu’un cas par an, en 2016, il y en a eu plus de 18, et en 2018, 50. Seuls 6 étaient acquis localement, la grosse majorité étant importée des Comores où sévissait une grosse épidémie en juillet-août 2018. » A Mayotte, 4 cas étaient originaires de la zone historiquement impaludée, à Dzoumogné-Bouyoni (Bandraboua).

Des moustiquaires volantes

Installation des MIILD, moustiquaires imprégnées d’insecticide longue durée en 2013, par les équipes de la LAV de l’ARS Mayotte

Si on ne voit plus passer les pick-up vaporisateurs d’insecticides estampillés ARS, c’est qu’ils étaient utilisés lors de l’épidémie de Chicoungougna ou de dengue, « nous visions alors le moustique tigre, l’Aedes, vecteur de ces maladies qui n’a pas du tout les mêmes types de gîtes larvaires que l’anophèle, transmetteur de paludisme. » C’est ce qui explique aussi que la campagne se fasse en fin de saison des pluies, « l’anophèle aime les eaux stagnantes des rivières, il y en a donc toute l’année. »

La campagne de distribution des moustiquaires pré-imprégnée en sortie d’usine va être relancée, « il y a eu une rupture de stock en raison d’un changement de législation qui imposait de choisir d’autres fournisseurs. » Elle sont distribuées autour des zones de cas locaux et de cas importés. La distribution a repris à Dzoumogné, mais avec un impact pas toujours optimal, « les populations se déplacent, les moustiquaires disparaissent, il faut donc travailler surtout sur la sensibilisation et la prévention. »

Le stand sur les gîtes larvaires a toujours du succès

L’ultime recommandation de Patrick Rabarison c’est de consulter sans attendre en cas de fièvre, « c’est une maladie qui se soigne très bien si elle est prise à temps. Dans le cas contraire, on peut en mourir, elle provoque d’ailleurs 400.000 décès par an dans le monde. »

Dans un environnement régional à risque, il le rappelle, « restons vigilants ».

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...