26.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilEducationMayotte, futur vivier de programmeuses informatiques

Mayotte, futur vivier de programmeuses informatiques

Pôle Emploi et l'organisme de formation Opcalia lancent à Mayotte une formation à la programmation informatique, destinée aux femmes uniquement. De quoi satisfaire les besoins d'insertion dans l'emploi et de formation dans un secteur qui recrute.

L’informatique, c’est pas pour les femmes. La programmation, c’est un métier d’homme. Le code, c’est un petit milieu trop sélectif. Autant d’idées reçues qu’ont tâché de démonter ce matin quelques passionnés devant un parterre de femmes déterminées.
Pour la première fois, Pôle Emploi et Opcalia, avec le Gemtic, le groupement des entreprises mahoraises de l’informatique, organisent une session de formation destinée aux femmes, pour leur apprendre le codage. L’objectif est, en six mois, de leur apprendre les bases de plusieurs langages informatiques pour créer des sites Web ou des applications mobiles.

Faouzat Mili, directrice des systèmes informatiques au Département de Mayotte

Alain Assouline est président de l’école Webforce3, revendiquant une “cinquantaine d’implantations territoriales” qui dispense la formation. “Il y a insuffisamment de femmes dans ces métiers-là” estime le responsable qui intervenait ce mardi matin en visio-conférence depuis la métropole. Il souhaite ainsi “inverser la tendance”. De plus, poursuit-il, “là où il y a beaucoup d’offres d’emplois, il y a une place pour l’insertion”.

Son souhait à terme est de créer à Mayotte “une école pérenne, qui s’y implante durablement”.

La première session de formation, qui commence la semaine prochaine, aura donc valeur de test grandeur nature pour les quelques dizaines de femmes qui y participeront, avant une autre session qui débutera en septembre.
Ibrahim Jaffar Mohamed est chef de projet chez Opcalia, il revient sur l’origine du projet.

Une vingtaine de postulantes vont commencer la formation la semaine prochaine

“La formation de développeuse Web a été initiée dans l’autres départements l’année dernière, mais pas à Mayotte, déplore-t-il. Notre objectif est de permettre l’inclusion de jeunes femmes dans les métiers du numérique qui reste un secteur très masculin. On essaye de développer ce type d’initiative sur le territoire afin de faire monter en compétence les jeunes femmes intéressées par ce secteur”.

Et la directrice des systèmes informatiques du Conseil départemental Faouzat Mili de conclure, le codage selon elle, “c’est un métier de passion, pas d’homme, ou de femme”. La vingtaine de postulantes présentes ce mardi n’étaient plus à convaincre.
Y.D.

10 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...