30.9 C
Dzaoudzi
lundi 22 avril 2024
AccueilOcéan IndienLes footballeurs mahorais victimes du réalisme réunionnais

Les footballeurs mahorais victimes du réalisme réunionnais

Après avoir entamé de belle manière leur tournoi contre les Comores jeudi, les footballeurs mahorais ont grillé leur joker face au tenant du titre réunionnais. Une défaite frustrante 1 but à 0 qui les oblige à battre les Maldives lundi et à espérer que les Réunionnais battent les Comoriens.

La sensation est toujours la même avec les footballeurs réunionnais. On sait qu’ils sont supérieurs physiquement, techniquement et tactiquement, mais on a toujours un goût d’inachevé après une défaite contre eux. Samedi, les footballeurs mahorais se sont encore dit qu’il y avait moyen d’obtenir un meilleur résultat. Mais le réalisme des Réunionnais a encore frappé. En première période, les hommes de Jean-Pierre Bade ont poussé devant le but de David Hanafi, suppléant le gardien titulaire Mickaël Salim blessé. Le capitaine Jean-Michel Fontaine et son compère Loïc Rivière ont alerté à plusieurs reprises le gardien mahorais, sans réussite.

Sur cette action, Mathieu Pélops écarte une tête plongeante d’Antoissi Loutoufi

C’est en seconde période que les Mahorais ont pris confiance en eux, jouant sur les côtés pour bousculer l’arrière-garde réunionnaise très solide, avec notamment une magnifique tête plongeante d’Antoissi Loutoufi, sauvée par une parade de Mathieu Pélops. Mais sur l’une des rares actions où Jean-Michel Fontaine a pris le dessus de la tête sur la défense mahoraise, sa déviation a trouvé Akbar Assoumani qui d’une frappe croisée du droit a trompé David Hanafi. « On a marqué en plein milieu de leur temps fort. On aurait pu faire la différence avant, mais on ne l’a pas fait et ils ont pris confiance » a déclaré le coach réunionnais Jean-Pierre Bade.

Ben Djadi Kamal Dina (avec le brassard) et Antoissi Loutoufi ont bousculé la défense réunionnaise. mais celle-ci n’a pas flanché.

Du côté d’Abidi Massoundi le sélectionneur mahorais, la déception domine, mais rien n’est terminé. « Aujourd’hui, nous n’avons pas été assez patients devant le but. Il nous reste un match contre les Maldives, si on le gagne, ça passera. »

Et mieux vaut soigner la différence de but puisque les Comores se sont bien reprises en s’imposant contre les Maldiviens 3 à 0.

AH

9 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...