29.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilEconomieDominique Voynet à la tête de l'ARS, pour sa maitrise « des enjeux...

Dominique Voynet à la tête de l’ARS, pour sa maitrise « des enjeux de santé spécifiques à Mayotte »

L’inspectrice de l’IGAS (Inspection générale des Affaires sociales), ancienne ministre, députée et sénatrice à la tête de la future Agence Régionale de Santé du petit 101ème département, voilà qui a de quoi étonner. Dominique Voynet arrive néanmoins en terre connue, aux enjeux stratégiques sur les plans local et régional.

Pour commencer, c’est grâce au diagnostic issu de son 1er rapport où Dominique Voynet mettait en lumière l’insuffisance de moyens alloués par Paris, que Mayotte a vu affluer des millions d’euros de compensation sur l’action sociale, et que ce service à été réorganisé au sein du Conseil départemental.

Ensuite, accompagnée de l’ancien préfet Renouf qui s’était rendu avec elle à Mayotte, elle a participé activement aux travaux-préambules à la signature du document cadre entre le président Macron et le comorien Azali en juillet dernier, qui prévoit le versement de 150 millions d’euros sur 3 ans, permettant notamment une « refonte de la coopération sanitaire » entre les deux pays. Avec comme horizon, une amélioration de la prise en charge aux Comores, permettant de désengorger les services hospitaliers et de PMI à Mayotte.

A ce sujet, Dominique Voynet a rencontré à plusieurs reprises Issa Issa Abdou, vice-président chargé des affaires sociales et de la Santé, et président du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM). Ils avaient tenté ensemble de trouver une solution aux problèmes de santé régionaux, moteurs d’immigration sur notre territoire, avec une saturation des services de santé publique à Mayotte, notamment en maternité où plus de 70% des femmes qui viennent accoucher sont comoriennes, notamment en quête de nationalité française pour leur progéniture. L’hypothèse d’un hôpital en zone internationale avait même été émise. Depuis, les amendements Thani ont rendu plus contraignant l’obtention de papiers français.

Un budget multiplié par 4

La ministre Agnès Buzyn avait constaté la saturation des services lors de la visite du “tri sanitaire” du CH de Petite Terre en 2017

Enfin, elle a œuvré à ce que Mayotte ne soit plus dépendante de l’ARS Océan Indien, chapeautée jusqu’au 31 décembre 2019 par La Réunion. Mayotte aura ensuite la main avc son ARS en nom propre, qui devrait dépendre directement du ministère de la Santé. C’est donc Dominique Voynet qui en prendra la direction le 1er janvier 2020. Xavier Montserrat, directeur de l’antenne de l’ARS OI à Mayotte, avait été nommé en septembre 2018, préfigurateur de cette future antenne autonome.

Une ARS qui devrait bénéficier d’un budget beaucoup plus conséquent, la part du Fonds d’Intervention Régional (FIR) ayant été multiplié par 4 en deux ans, annoncé à prés de 16 millions d’euros par le plan d’urgence pour Mayotte.

La nouvelle d’une « personnalité de premier plan (qui) relève ce défi de la création d’une ARS Mayotte qui entrera en service le 1er janvier 2020 », a de quoi réjouir le président du Département, Soibahadine Ibrahim Ramadani, qui voit en Dominique Voynet « quelqu’un qui connaît bien les enjeux de santé publique spécifiques à Mayotte », « le développement du secteur de la santé aux Comores est en effet indispensable pour diminuer la pression sur Mayotte », conclut-il.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

6 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...