28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilorangeBandrélé fait le point sur l’encadrement de la baignade et la sécurisation...

Bandrélé fait le point sur l’encadrement de la baignade et la sécurisation des sites 

Dans le cadre de la pérennisation des actions sur la prévention de la délinquance, la réunion mensuelle de sécurité et de prévention de la délinquance s’est tenue ce jeudi 5 septembre 2019 à 9h, dans les locaux de la mairie en présence du maire Ali Moussa Moussa Ben, du capitane Chamassi Chaharoumani chargée de mission au cabinet du préfet, de la gendarmerie de Mzouasia représentée par l’adjoint au major Steve Doussain, la Police municipale représentée par le responsable Allaoui Chebani, le responsable de la cité scolaire de Bandrélé M. Joseph Buisan, les cadis ainsi que Maidat Daoudou la coordonnatrice du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD).

Cette matinée a permis d’effectuer un retour des actions mises en place dans la commune pendant les vacances scolaires. Un point sur la rentrée scolaire a été évoqué. Les retours étaient plutôt positif, grâce aux activités de vivre ensemble qui ont été menées en amont.

Les acteurs du CLSPD

Il a été aussi question de la mise en place d’une réglementation de la baignade dans la commune. Le cas particulier de la plage de Sakouli a été soulevé suite aux problématiques de noyade identifiées dans la zone.
Il est prévu de mettre en place une limitation de baignade autorisée, qui sera surveillée par des maitres-nageurs sauveteurs pendant les vacances scolaires et les weekends. Une sensibilisation à la baignade est prévue au sein des sites touristiques par les médiateurs communaux pendant les prochaines vacances. La sécurisation des sites touristiques du sud va se poursuivre encore pendant les vacances scolaires.

Pour le bon fonctionnement et la pérennisation des actions, des conventions de partenariats sont mises en place avec le collège de Bandrélé et l’intercommunalité à l’image de celle conclue avec le conseil départemental signé le 21 juin 2019, officialisant les interventions des cadis dans la commune. Plusieurs propositions ont été faites par le représentant du Cabinet du préfet pour la prévention contre la délinquance.
Toutefois, des actions de prévention de conflits inter villageois sont prévues jusqu’à la fin de l’année, afin de continuer à sensibiliser la population.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...