27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 26 mai 2024
AccueilEconomieDSP des ports de plaisance : « La Chambre de commerce est sélectionnée »

DSP des ports de plaisance : « La Chambre de commerce est sélectionnée »

Il ne s’agit pas seulement de la reconduction de l’ancien délégataire, assure la CCI, la gestion sera complètement revue. Son directeur assure pouvoir bénéficier de financements nouveaux pour réaliser les aménagements, notamment en capitainerie et sur le front de mer de Mamoudzou.

C’est la fin d’une Arlésienne de trop sur le territoire : après de nombreux avenants bloquant les initiatives, le conseil départemental en charge de la gestion des ports de plaisance de Mamoudzou et de Dzaoudzi, a enfin choisi un délégataire, sa commission DSP ayant donné un avis favorable, « la candidature de la Chambre de Commerce et d’Industrie a été sélectionnée », rapporte Zoubair Ben Jacques Alonzo, son directeur. Si cette dernière en était en charge depuis 1991, aucun investissement n’avait été débloqué, en attendant de savoir si elle serait retenue à l’issue de la Délégation de Service public.

Le port de plaisance de Mamoudzou a une capacité de 78 places sur pontons et 130 à 150 sur bouées. De capacité inférieure, celui de Dzaoudzi dispose de 35 places sur ponton et 150 environ sur bouées, à vocation d’escale (de courte et moyenne durées) et d’amarrage de longue durée.

La gestion aléatoire des pontons avait été de nombreuse fois pointée du doigt, avec des redevances dénoncées par les plaisanciers comme exagérées au regard des piètres prestations fournies. Pas de capitainerie, de sanitaires, etc.

Les investissements doivent commencer par un budget d’entretien des pontons de plaisance

Mais c’est une nouvelle ère qui s’annonce, assure le directeur de la CCI : « Nous avons évalué à 10 millions d’euros les investissements à mener. Nous allons révolutionner le front de mer de Mamoudzou, agrandir et organiser les mouillages, sécuriser l’avitaillement en carburant, installer des sanitaires et des douches, avec un emplacement commercial, dont un shipchandler. »

Nous avons interrogé le futur-ancien gestionnaire sur les raisons qui pourraient pousser les usagers du port de plaisance à y croire : « Nous n’avions pas les moyens de réaliser les investissements nécessaires. Le plan de financement est désormais calé, il consiste à mobiliser les fonds propres de la CCI et d’avoir recours à l’emprunt. » Alors que les plaintes de sous-consommation des fonds européens sont permanente, il n’y aurait plus de FEDER disponible, « en tout cas sur la ligne tourisme. Par contre, nous pouvons bénéficier de financement du contrat de convergence. »

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

4 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...