25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilEducationHandicap : vers une prise en charge plus rapide des enfants

Handicap : vers une prise en charge plus rapide des enfants

Le vice-rectorat s'associe avec la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour accélérer le traitement des dossiers des enfants en situation de handicap. L'objectif est de passer à un délai de traitement des dossiers de 3 mois, contre 1 à 2 ans actuellement.

Le recteur Gilles Halbout n’est pas avare en ambition. En plus de vouloir ramener à zéro le décrochage scolaire, il souhaite réduire de trois à quatre mois le délai de traitement du dossier MDPH des enfants en situation de handicap. Un vaste chantier initié avec le président de la MDPH Ali Debré Combo. Et comme pour l’emploi des personnes handicapées, il y a urgence.

“A Mayotte, nous avons deux fois moins d’élèves en situation de handicap qu’ailleurs, ça ne veut pas dire qu’ils sont moins nombreux, ça veut dire qu’on n’en voit que la moitié. La prévention et la détection sont donc le premier acte, constate Gilles Halbout”. Et avant la prise en charge à l’école, cet acte c’est le travail de la MDPH, une structure financée par le Département qui peine à se relever de ses propres difficultés internes. “On connaît les soucis de la MDPH, il faut traiter le quotidien et tout ce qui n’a pas été traité avant. Tout ne sera pas fait demain car il y a beaucoup de retard cumulé”.
Un retard que la convention signée entre le vice-rectorat et la MDPH devrait résorber en partie. L’accord prévoit notamment de mettre des personnels de l’Education nationale à disposition de la MDPH tandis que le Département fournira matériel et consommables nécessaires.

“La volonté et les moyens existent”

Debré Ali Combo, président de la MDPH

Une fois le dossier des enfants traité, et leur handicap reconnu, l’acte deux dépend de l’Education nationale. “Le principe de l’école inclusive, c’est de dire qu’un enfant doit pouvoir bénéficier de l’éducation avec d’autres élèves. Dans toutes les écoles on doit pouvoir accueillir des enfants en situation de handicap” reprend le vice-recteur. “C’est l’objet de notre partenariat”. Pour y parvenir, il faudra aussi monter en effectifs. Actuellement, le vice-rectorat ne dispose que de 150 AESH (accompagnants d’élèves en situation de handicap). Leur nombre est donc appelé à doubler, sinon en nombre de personnels, au moins en temps de travail (équivalents temps plein). “La volonté du ministère et les moyens qui vont avec existent” assure en tout cas le capitaine du navire Enseignement.

Y.D.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...