29.9 C
Dzaoudzi
dimanche 16 juin 2024
AccueilFaits diversQuatre mineurs incarcérés pour un viol en réunion

Quatre mineurs incarcérés pour un viol en réunion

Quand la loi du silence tombe, les criminels tombent aussi. C'est le message du parquet de Mamoudzou après la résolution rapide d'une affaire de viol en réunion commis le 29 décembre à Koungou. Quatre auteurs présumés sont derrière les barreaux.

Les faits particulièrement sordides datent du 29 décembre dernier. Dans le contexte de violences à Koungou, une bande de jeunes avait déposé des poubelles sur la route pour interrompre la circulation et rançonner des automobilistes. Pour un des véhicules, l’agression est allée jusqu’au viol.

Alors que d’autres voitures parvenaient à fuir le traquenard, le conducteur d’une des voitures piégées se voyait contrait de s’arrêter “sous la menace d’une arme” informe le parquet. Tenu en respect  “à tour de rôle par cinq individus”, ces derniers en profitaient pour violer la passagère du véhicule avant de s’enfuir avec les téléphones portables des victimes.

La section de recherche de Pamandzi, service d’investigation de la gendarmerie, et la brigade de Koungou ont pu “recueillir les éléments nécessaires à l’identification” des auteurs présumés. Notamment, des témoignages précis ont permis de localiser les mis en cause et de les interpeller rapidement.

Le centre pénitentiaire de Majicavo

Le 6 janvier, soit une semaine après les faits, quatre mineurs ont ainsi été interpellés. Âgés de 15 à 16 ans, deux natifs des Comores et deux de Mayotte, tous ont été placés en garde à vue. Ce mercredi, ils étaient déférés devant le parquet et présentés ensuite à un juge d’instruction avant d’être mis en examen pour viol en réunion, vol avec arme et entrave à la circulation. En fin de journée, ils étaient placés en détention provisoire.

“La résolution rapide de ces faits montre que le concours apporté aux forces de l’ordre par les personnes, témoins de faits délictueux ou en possession d’éléments permettant d’en identifier les auteurs, est indispensable pour apporter une réponse judiciaire efficiente et adaptée” conclut le communiqué du parquet.

Y.D.

14 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...