28.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilEconomieStimuler la création d’entreprises, « car il n’y a pas de place pour...

Stimuler la création d’entreprises, « car il n’y a pas de place pour tout le monde »

Partant du constat que les offres d’emploi n’épongent qu’une petite partie de la demande, et que les créations d’entreprise sont à la fois porteuses et dynamiques en 2019, Adie et Pôle emploi signent une convention pour les booster.

En recoupant les statistiques livrées par l’INSEE et le préfet ces derniers jours, nous avons une idée du nombre d’emplois proposés sur le territoire en 2019 : 4.000 chez Pôle emploi et 1.020 créations d’entreprises, un chiffre record, dépassant même l’année 2017. Etant donné que ces dernières n’emploient au départ que le porteur de projet, on a donc un peu plus de 5.000 offres d’emploi sur un an. C’est pas mal.

Mais ce sont une dizaine de demandeurs d’emploi qui arrivent chaque année sur le marché, 13.000 même pour 2019, nous livrent Pôle emploi et l’Adie, qui constatent, « il n’y a pas de place pour tout le monde. ». La création d’entreprises représentant environ 20% des offres d’emploi, ces deux structures ont décidé de les appuyer : « Nous n’acceptons pas le gâchis des talents qui ferait qu’en France la création d’entreprise serait réservé à ceux qui ont de l’argent, des diplômes ou des relations. Nous souhaitons donc agir concrètement et cherchons à rendre simple et accessible l’entrepreneuriat vu comme complexe. »

« Tout le monde peut devenir entrepreneur »

Le travail de l’Adie a dynamisé les créations d’entreprises

Un objectif déjà poursuivi par la BGE et la couveuse Oudjérébou, et qui a donc fait l’objet de la signature d’une convention de partenariat, une déclinaison de ce qui existe au niveau national, expliquent Annabelle Richard, Directrice territoriale de l’ADIE Mayotte et Jean-Christophe Baklouti, Directeur Régional de Pôle Emploi à Mayotte : « Il s’agit d’informer et de sensibiliser les demandeurs d’emploi sur la création d’entreprise, d’animer des actions de sensibilisation dans les quartiers de la politique de la ville, de favoriser la bonne connaissance des services de Pôle emploi et de l’Adie, de coordonner les actions entre les deux organismes. »

L’Adie poursuit, en lien avec Pôle emploi, ses actions d’information, de sensibilisation et d’accompagnement en direction des demandeurs d’emploi avec le message « Tout le monde peut devenir entrepreneur ».

L’année dernière, l’ADIE a financé et suivi 837 personnes et injecté plus de 8,3 millions d’euros dans l’économie mahoraise. L’objectif est de donner envie aux demandeurs d’emploi d’entreprendre et ainsi d’élargir leurs horizons, grâce à l’accompagnement et au micro-crédit.

La signature de cette convention intervenait d’ailleurs en amont du lancement d’une grande campagne de proximité de l’ADIE pour libérer l’entrepreneuriat du 3 au 7 février 2020 où les agences Pôle emploi sont mobilisées, contribuant à l’information de nombreux porteurs de projet sur la création d’entreprise et sur les offres de financement et d’accompagnement.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...