22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilEconomieLa vanille de Mayotte de nouveau en compétition au Salon de l’Agriculture...

La vanille de Mayotte de nouveau en compétition au Salon de l’Agriculture de Paris

Couronnée par le passé, la vanille de Mayotte renouera-t-elle avec les lauriers ? En attendant, elle saura régaler les papilles lors d’une conférence-dégustation des vanilles ultramarine au ministère des outre-mer.

Ce mercredi, il fleurera bon la vanille rue Oudinot ! En marge du Salon International de l’agriculture, la ministre des outre-mer accueille en effet une conférence sur les vanilles d’outre-mer. Organisée par Fausto Boucherau, président de Mohea, elle réunira pour la première fois, durant toute une journée, l’ensemble des acteurs de la filière vanille des territoires d’outre-mer : Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française.

Les produits mahorais seront présentés par l’association Saveurs & Senteurs de Mayotte (ASSM) et seront ensuite mis en avant sur le stand de Mayotte du 22 février au 1er mars 2020. A cette occasion, Saveurs et Senteurs présentera la vanille de Mayotte au concours général agricole.

Le concours se déroulera le 25 février 2020, il entre dans la catégorie « épices et chocolat » du Concours Général Agricole, et ne concerne donc que l’outre-mer. Il distingue deux sections, qui correspondent à deux variétés de l’orchidée : « Fragrans Planifolia » et « Tahitensis ». Peut-être l’occasion de renouer avec le succès pour la vanille de Mayotte, elle qui avait décroché les trois médailles, or, argent et bronze par le passé au Concours général agricole.

Présenteront la vanille de Mayotte : Julie Moutet, coordinatrice de l’association Saveurs et Senteurs de Mayotte, Chadhuili Soulaimana, président de l’association Saveurs et Senteurs de Mayotte, Foundi Madi et Mohamadi Ahamada, producteurs.

Lors de la journée au ministère des outre-mer mercredi, un déjeuner dégustation sera proposé à base de vanilles ultramarines, préparé par les chefs du Palais de l’Élysée et du ministère des outre-mer, Christelle Brua, Guillaume Gomez et Marie-José Germon, pour faire découvrir aux participants les nombreuses façons de préparer et sublimer les arômes de vanilles d’outre-mer.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...