27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilorangeDélinquance: la baisse évoquée par la ministre s'appuie sur des données tronquées

Délinquance: la baisse évoquée par la ministre s’appuie sur des données tronquées

Annick Girardin convenait à demi-mot de l'hypothétique justification des chiffres de baisse de la délinquance qu'elle avait avancés, basée sur le dépôt de plaintes.

Avant le Coronavirus, la délinquance était une des premières préoccupations à Mayotte. Au bout de trois semaines de confinement, des actes sporadiques d’une violence croissante ont été perpétrés à plusieurs endroits de l’île. Dont ceux qui avaient trait aux murengué, combats de rue, qualifiés parfois de traditionnels.

Un contexte qui accueillait à froid la déclaration de la ministre Annick Girardin évoquant une délinquance “en baisse de 45% depuis 3 mois”, expliquant que les 2 nuits de phénomènes liés aux murengué étaient le fait de jeunes désœuvrés. Or, ce qui effraie la population plus encore que la réaction des jeunes, c’est leur nombre, l’intensité de la violence déployée, et l’impression que les forces de l’ordre peinent à en venir à bout, bien qu’elles s’en défendent.

Contacté par notre rédaction, le député Mansour Kamardine s’insurgeait, “Je ne sais pas où elle a pu tirer ses chiffres. Les violences ne sont pas en diminution”.

Ce mardi, la ministre répondait depuis l’Assemblée nationale, interrogée sur ce sujet par le sénateur LREM de Mayotte, Thani Mohamed Soilihi.

Le site Publicsenat.fr rapporte sa réponse: ” Si j’ai choqué les Mahorais, c’est que nous ne nous sommes pas compris. Oui, globalement la violence a baissé. Ces chiffres viennent de la baisse de plaintes déposées. Alors, on peut s’interroger. Est-ce que les gens vont moins porter plainte parce qu’ils estiment que ça ne change pas grand-chose ? Où est-ce que la période de confinement a fait qu’il y a eu moins de plaintes ? », elle nuançait donc le bien fondé des chiffres, en mettant également en garde contre la “manipulation populiste”.

En matière de statistique, on peut répondre sans beaucoup se tromper, qu’en effet, certains, et c’est une erreur, ne déposent plus plainte, et que ces plaintes ont du fondre avec la période de confinement. Pas de petite case à cocher sur l’attestation de déplacement pour le dépôt de plainte… Il n’est donc pas juste dans ces cas là de prendre en compte ces données en période de crise pour évaluer la délinquance. Ou alors, on décide d’évaluer le chiffre d’affaires des restaurants avec les données actuelles, ou le bulletin de notes des élèves sur ce trimestre… on ne va pas aller bien loin !

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

10 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...