27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueiljusticeLe président du Département condamne les attaques contre le procureur de Mayotte

Le président du Département condamne les attaques contre le procureur de Mayotte

Nous ne commentons habituellement jamais les propos tenus sur les réseaux sociaux. Nous ne dérogerons pas, mais rapportons le soutien du président du Département Soibahadine Ibrahim Ramadani au procureur Camille Miansoni.

Il y a un an, des membres de collectif soupçonnaient le procureur de la République d’organiser des réseaux d’immigration clandestine, sous prétexte que lors d’une interpellation de kwassa, l’une des personnes avait réclamé un certain « Camille ». L’usage de l’humour n’est pas interdit par la loi…

Plus grave, Camille Miansoni aurait été récemment l’objet d’attaques racistes, selon le président du Département, qui ” condamne avec force les propos intolérables et parfois même ouvertement racistes visant le Procureur de la République de Mayotte Camille Miansoni. Rien ne saurait justifier qu’on traite quelqu’un de la sorte. Le fait de ne pas partager des idées, une opinion n’autorise nullement des internautes ou des citoyens à de telles invectives. Attaquer des fonctions, des points de vue voire des décisions ne doit en aucun cas conduire à s’en prendre à la personne humaine ». IL s’agit en l’occurrence de l’interpellation de deux membres d’un collectif de défense d’un quartier de Petite Terre, soupçonnés d’avoir séquestré et violenté un individu de 23 ans, connus des forces de police.

Le ras-le-bol de la population face à la persistance de la délinquance malgré les mesures mises en œuvre incite des collectifs et des brigades à se créer pour défendre les intérêts des habitants. Si la démarche est compréhensible, elle est à haut risque, en raison de l’incertitude de tomber sur « son » voleur, et l’éventuelle correction, hors la loi, et sans proportion du dommage subi. L’individu de 23 ans n’avait d’ailleurs pas été retrouvé. Ce qui avait valu la mise en examen des deux kidnappeurs. Et, le blocage du tribunal, doublé des propos violents contre le procureur.

Des propos qui dépassent l’acceptable, le président du Département apaise le débat « les citoyens exercent un contrôle démocratique tout à fait sain et légitime, et les réseaux sociaux donnent à leurs points de vue une résonance supplémentaire. Ces points de vue doivent toutefois rester dans les limites de ce qui est permis par la loi. Et je rappelle que dans un état de droit, on ne commente pas une décision de justice. » Il demande « un débat public apaisé et respectueux des différents points de vue ».

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

4 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139518
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139518
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139518
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139518
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139518
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139518
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...