19.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 juillet 2024
AccueilEnvironnementCoup d'envoi du Festival de l'image sous-marine

Coup d’envoi du Festival de l’image sous-marine

L'édition 2020 du festival de l'image sous marine aura une tonalité particulière, un mois après le décès de son créateur Jack Pass. C'est lui qui en 1994 avait souhaité "sensibiliser le public le plus large possible à la beauté et la richesse de l’environnement marin". Son oeuvre se poursuit donc en ce sens.

Le Festival de l’Image Sous-Marine de Mayotte se tiendra du mercredi 7 au samedi 10 octobre 2020, sur le parvis du Comité du Tourisme à Mamoudzou. Pendant 4 jours, en plein air sur le front de mer de Mamoudzou, des projections de films et photos sont proposées aux festivaliers.

La 26ème édition du festival s’inscrit dans un contexte particulier en raison tout d’abord de la crise sanitaire mais aussi de la disparition en août dernier de son fondateur, Jack Passe. Cette édition sera la première organisée totalement par l’agence Angalia, qui prêtait main forte à Jack Passe depuis maintenant quatre années.

Jack Passe, Course de pneus, Mayotte
Jack Passe est aussi le fondateur de la course de pneus

Pour rappel c’est en 1994, que Jack Passe avait fondé le Festival de l’Image Sous-Marine de Mayotte “dans une volonté de sensibiliser le public le plus large possible à la beauté et la richesse de l’environnement marin et d’en promouvoir la protection et la préservation par le biais d’action dans les écoles de l’île, de projections et d’expositions sur le parvis du Comité du Tourisme de Mayotte”, rappelle l’agence Angalia.

Soucieux de rester un événement populaire, le festival s’articule, depuis sa création, “autour de plusieurs concours ouverts à tous : enfants et adultes, initiés et novices, passionnés ou simples curieux.”

“Les 26 années d’existence du festival lui ont permis de conquérir le cœur des Mahorais et d’acquérir un public fidèle, passionné et attaché aux valeurs culturelles et environnementales de la manifestation. Le Festival de l’Image Sous-Marine est devenu au fil des années un rendez-vous incontournable à Mayotte et particulièrement pour la jeunesse mahoraise.”

Programme du festival

Les concours

Trois concours ont été organisés depuis le début de l’année : concours de films, concours de photos et concours de dessins.

Le concours de films se compose de plusieurs catégories :

– « Petit Format » (moins de 26 minutes) – 6 concurrents

– « Grand Format » (plus de 38 minutes) – 4 concurrents

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...