25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilOcéan IndienVoyages vers Paris : le motif impérieux toujours requis

Voyages vers Paris : le motif impérieux toujours requis

Pas toujours facile de se retrouver avec des règles sanitaires en constante évolution. A quelques semaines des départs pour les fêtes de fin d'année, le motif impérieux est toujours obligatoire pour quitter Mayotte rappelle la préfecture. Explications.

Officiellement, il est toujours interdit de quitter Mayotte pour se rendre en métropole ou à la Réunion. Dans sa dernière publication sur le sujet en date du 3 novembre, l’ARS indique en effet que “tous les déplacements en provenance et à destination de La Réunion et de Mayotte, sont interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif dit impérieux, d’ordre personnel ou familial, un motif de santé ou un motif professionnel.”

C’est cette précision de taille qui est toujours d’actualité et qui permettra de profiter de ses congés de fin d’année, sans le respect des gestes barrière.

“Il y a bien une attestation de motif impérieux à remplir pour voyager vers la métropole” confirme la préfecture qui ajoute qu’il n’y a en revanche “aucun justificatif à fournir”.

Il suffit donc depuis par exemple le site Web d’Air Austral de télécharger l’attestation à remplir et à signer. La compagnie sur son site précise les motifs acceptés :

“A minima jusqu’au 1 décembre 2020, tous les déplacements en provenance et à destination de La Réunion, ou encore de Mayotte, sont interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif dit impérieux, d’ordre personnel ou familial, un motif de santé ou un motif professionnel.”

Dans le détail se rendre en métropole est possible pour les raisons suivantes : un motif impérieux d’ordre personnel ou familial (garde d’enfants, regroupement familial, retour à domicile, appui à des personnes âgées, obsèques…) ; un motif de santé ; un motif professionnel (réunions, formations…). Le billet d’avion sert de justificatif pour pouvoir rejoindre ensuite son lieu de résidence.

Les règles sont les mêmes pour se rendre à La Réunion où, précise la compagnie, un test “rapide, gratuit et pas obligatoire” est proposé à l’arrivée.

Le test PCR n’est pas obligatoire pour quitter Mayotte, mais il doit être fait dans les 3 jours avant de prendre son vol retour vers Dzaoudzi.

En résumé, il est possible de s’envoler avec une simple attestation indiquant un motif familial, professionnel ou médical et pour le retour, un test sera demandé au départ de la métropole.

Les règles pourraient changer au 15 décembre, date à partir de laquelle les déplacements entre régions seront autorisées selon le Premier Ministre, ce qui serait synonyme de disparition du motif impérieux pour voyager.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...