27.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 juin 2024
AccueilEconomieLe retard du département en haut et très haut-débit en cours de...

Le retard du département en haut et très haut-débit en cours de rattrapage

La toile d’araignée devrait être plus dense. La grosse vingtaine de postes de connexion n’étaient pas encore toute raccordée à la fibre optique, quant aux particuliers, le très haut débit frappera à leur porte en 2022, annonçait le président du Département lors de l’inauguration des raccordement des zones isolées ce lundi.

Depuis 2015, peu de chose avait avancé en terme de couverture numérique sur le département.

Mayotte a été raccordée au Haut-débit par LION 2 il y a 8 ans, sécurisé ensuite par LION 3. Beaucoup doivent ricaner derrière leurs messageries qui rament, mais ce temps lointain en métropole de la petite musique à ressort d’une connexion en cours, c’était encore hier à Mayotte. Les messages arrivent pourtant toujours comme un escargot sur les boites de réception quand elles déboulent comme un cheval au galop en métropole. Plusieurs raisons à ce retard : la fibre optique n’était pas généralisée sur l’ensemble du territoire, et elle n’arrive pas encore jusqu’aux habitations.

Raïssa Andhum, 3ème vice-présidente du Département Chargée de l’Aménagement et du Développement durable, fait le point pour le JDM : « Le conseil départemental a décliné le Schéma Départemental d’Aménagement Numérique, le SDAN, basé sur des objectifs nationaux, qui nous obligent à délivrer le haut débit à tous les habitants, puis le Très Haut débit. » Pour arriver au premier objectif, il fallait boucler les travaux sur plusieurs points. Tout d’abord, finir de raccorder les zones souffrant de fracture numérique. C’est ce qui a été inauguré ce lundi : les 29km de réseaux au Sud, les 20km au Nord. « Ensuite, d’ici 2025, ce sont 65km qui alimenteront en Très Haut débit les 55 sites prioritaires que sont les collèges, lycées, PMI, ZAE. Et enfin, en janvier, nous réviserons le SDAN pour acheminer la fibre optique jusqu’à l’habitant, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

Car pour l’instant, la fibre optique arrive aux NRA*, auxquels les abonnés sont raccordés, mais par le réseau cuivre. Pas des plus rapides. Le branchement des habitations par fibre optique permettra donc de passer au Très Haut débit, avec un timing plus serrés tel qu’annoncé par le président du Département « pour 2022, conformément au Plan France très haut débit ».

Un coût avoisinant l’investissement du CD dans la piste longue

Raccordement à la fibre optique des NRA du sud et de 11 sites prioritaires sur 55

Un investissement pas donné que celui de « l’opticalisation » de tous les foyers. Raïssa Andhum donne une fourchette de 65 à 80 millions d’euros, « mais l’Europe soutient fermement ce genre de projets, il ne devrait pas y avoir de problème de financement ».

Le chantier de raccordement des zones oubliées enfin inauguré ce jour est plus modeste, « le coût total est de 2,7 millions d’euros, en cofinancement Etat, pour 1 million d’euros, Europe et conseil départemental à hauteur de 20% », détaille l’élue. Un réseau conçu pour le département par le groupement Colas/FMprojet.

Aussi injuste que cela paraisse, l’avancée dans le raccordement de la zone Nord-Est de Mayotte s’explique par la présence de centres administratifs et urbains, avec une rentabilité des installations au rendez-vous. Le réseau inauguré ce jour, conçu en CREM, marchés de Conception, réalisation, exploitation-maintenance, n’est pas encore commercialisé, on ne sait donc pas quel opérateur de la place sera retenu, « nous avons lancé le marché, nous aurons la réponse de la Commission d’appel d’offre dans quelques jours. »

En inaugurant cette boucle de réseau Très Haut Débit ce lundi, le président du conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani se réjouissait de pouvoir « accoler au mot ‘authenticité’ qui qualifie souvent notre île, celui de modernité ».

Raïssa Andhum rapporte le rattrapage mis en œuvre par le Département en terme de Haut et de Très Haut Débit

Le retard que nous avions pris dans ce domaine est doublement discriminant : outre qu’il ne permette pas un débit suffisant pour assurer les échanges dans de bonnes conditions, notamment lors du confinement, il ne permet pas à notre département isolé de garantir des services comme la télémédecine sans subir de coupure, du télétravail, téléenseignement, etc.

Ce rattrapage qui devra respecter le timing annoncé, permettra l’émergence de nouvelles opportunités de développement économique, notamment « de services nouveaux autour du numérique tandis que des secteurs particuliers tels que le tourisme devront s’y appuyer pour prendre un nouvel essor », jugeait le président Soibahadine.

Anne Perzo-Lafond

* Nœuds de Raccordement Abonnés, il y en a 25, dont 5 ne recevaient pas encore la fibre optique au sud

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...