30.9 C
Dzaoudzi
mardi 28 mai 2024
AccueilorangeMayotte met en avant trois "femmes d'exception" ce 11 mars

Mayotte met en avant trois “femmes d’exception” ce 11 mars

Ce mardi, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la Délégation de Mayotte à Paris a souhaité mettre en avant les initiatives portées par les femmes mahoraises à Mayotte, mais également dans l’Hexagone et à l'étranger.

“Mettre en avant des parcours d’excellence pour lutter contre les stéréotypes et lancer une réflexion autour d’ateliers d’échanges, de partages d’expériences” en évoquant des femmes “qui pourraient devenir des modèles pour les jeunes”, c’est l’objectif que remplissent haut la main Farrah Hafidou, cheffe d’entreprise, Nasrane Bacar, athlète de très haut niveau, ou encore Youmna Mouhamad, Physicienne et lauréate du fameux prix des  “Women Spire Award 2020”, dans la catégorie d’estime.

L’opération « Mayotte : des femmes d’exception », a donc été lancée ce 8 mars par la Délégation de Mayotte à Paris, en association avec Outremers360, agence retenue pour accompagner la délégation, qui mettra tout au long de la semaine mettre en lumière les femmes de Mayotte.

Les Femmes d’exception de Mayotte mises en valeur

Initialement prévue sous la forme d’un webinaire le jeudi 11 mars 2021, la première édition de Femmes d’exception se fera sous la forme d’une émission. « Mayotte : des femmes d’exception », l’émission est organisée par Outremers360 en partenariat avec Kwezi Télévision, et sera diffusée sur les réseaux sociaux, mais également à la télévision, à 19h30 heure de Mayotte.

Parmi les invitées, la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, de la Diversité et de l’Égalité des Chances, Madame
Élisabeth Moreno et la Directrice régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes à Mayotte, Madame Taslima Soulaimana.

L’émission de 90 minutes sera ponctuée d’interventions de personnalités à travers le monde. Il sera question de la place des femmes dans la société mahoraise, dans l’entreprenariat, l’art mais également de l’émergence des écrivaines à Mayotte, ou encore de l’explosion des réseaux sociaux sur le territoire.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...