27.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilorangeCovid-19: "Des signes de reprise de l'activité épidémique", indique l'ARS

Covid-19: “Des signes de reprise de l’activité épidémique”, indique l’ARS

Même si du côté de l'hôpital, ça reste calme, plusieurs indices laissent penser à un accroissement de la circulation du virus, indique l'ARS. Qui ne voit qu'une solution en dehors du respect des gestes barrière, aller se faire vacciner pour reprendre une vie normale.

Le taux d’incidence qui avait repassé la barre des 50 cas la semaine dernière, s’y maintient, avec 56,2 pour 100.000 habitants. Le taux de positivité augmente à 5,1%.

Après plusieurs semaines d’accalmie, l’ARS signale “des signes de reprise de l’activité épidémique à Mayotte. Au cours de la semaine du 10 au 16 avril 2021, 157 cas de COVID-19 ont en effet été recensés sur le territoire, soit un taux d’incidence de 56,2 cas pour 100 000 habitants. C’est une augmentation de 20% par rapport à la semaine précédente”.

Bulletin du 20 avril 2021

Les hospitalisations pour Covid se montent à 15, dont 8 en médecine et 7 en réanimation. 169 décès sont à déplorer. Une situation considérée comme “stable” donc en médecine comme en réanimation, mais l’ARS signale “des indices nombreux d’une circulation persistante du virus”. En cette période de Ramadan, propice à de nombreuses rencontres familiales et amicales, “la sagesse s’impose” : le respect des gestes barrières, le dépistage au moindre doute (en cas de symptômes ou de contact avec des personnes positives), l’isolement jusqu’au résultat du test sont indispensables pour éviter de disséminer le virus.

Chaque jour, les équipes du contact-tracing se chargent de joindre les personnes testées positives pour compléter avec elles la liste de leurs contacts et pour les conseiller dans l’application des consignes sanitaires. Mai depuis quelques jours, l’ARS remarque que “des personnes de plus en plus nombreuses refusent de répondre et de signaler leurs contacts. Cette attitude provoque un retard préoccupant dans la détection des clusters et dans l’information des personnes contacts, invitées à se faire tester et à s’isoler dans l’attente du résultat. L’isolement n’est pas drôle à vivre ? La maladie non plus ! Surtout quand elle impose une hospitalisation en réanimation !”

La vaccination ? Notre seule chance de revivre plus normalement à Mayotte

Au 19 avril 2021, 21.043 personnes ont reçu au moins une injection vaccinale 7.581 personnes ont reçu 2 doses et sont donc protégées contre les formes les plus sévères de la maladie. Mais les habitants restent étonnement réfractaires alors que le Pfizer/BioNtech distribué ici a largement montré qu’il induisait peu d’effets secondaires.

En métropole, c’est le phénomène inverse, rappelle l’ARS, qui menace de restituer les doses : “En métropole, on n’a pas assez de doses de vaccins pour assurer la protection de toutes les personnes vulnérables. A Mayotte, on a suffisamment de vaccins – on s’est battus pour ça – mais rares sont les candidats à la vaccination ! Faudra-t-il restituer nos vaccins à des départements moins méfiants ? C’est un fait inquiétant : la couverture vaccinale à Mayotte reste trop limitée pour protéger le territoire. Mayotte est, avec la Guyane, le seul département français à avoir largement ouvert la cible vaccinale : toute personne âgée de plus de 18 ans peut se présenter au centre de vaccination. L’ARS rappelle que les personnes qui ont contracté la COVID-19 il y a quelques mois, peuvent se faire vacciner si elles le souhaitent. Elles ne recevront qu’une seule dose, 3 mois après l’infection. Elle rappelle aussi que les personnes qui ont reçu une dose et ont omis de se présenter dans les délais conseillés pour la 2ème injection peuvent néanmoins se présenter au centre de vaccination pour un point avec le médecin, qui décidera de la stratégie la plus efficace pour les protéger.”

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...