27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilorangeLa géopolitique de Mayotte vue par d’impensables orateurs

La géopolitique de Mayotte vue par d’impensables orateurs

Quelle mouche a piqué le site Diploweb pour aller chercher la vision que pouvait avoir de Mayotte un directeur de cabinet du préfet resté quelques mois sur l’île, d’octobre à avril 2020 (officiellement à mai 2020, mais il était déjà rentré en métropole), et un chef de corps de la Légion, très centralisée sur Petite Terre ?

Par bonheur, et vue le nombre de remontées uniquement locales que nous avons depuis qu’elle a été publiée, la vidéo « Géopolitique de Mayotte: un impensé français » ne semble vue que par les acteurs mahorais. Car « L’actualité du monde passée au crible par les experts de la géopolitique », tel que s’auto-définit Diploweb, a du soucis à se faire sur sa crédibilité à venir.

On ne peut pas dire que la présence à Mayotte de Jean-Baptiste Constant ait marqué les esprits comme ayant contribué à bâtir le territoire. Non communiquant, le directeur de cabinet du préfet faisait davantage preuve de rétention d’informations, que de démonstration d’empathie pour l’île. Ce n’est pas une exigence, puisque c’est un territoire difficile. Nous ne sommes pas non plus mu par le laïus « Mayotte tu l’aimes ou tu la quittes », mais par l’attente de propos objectifs de la part de représentants de l’Etat.

Pêle-mêle dans cette interview, « Mayotte, c’est l’Afrique, ce sont des villages, des clans, ils fonctionnent en clans », sur un ton dévalorisant, pour évoquer un sujet qu’il va pourtant retrouver dans les quartiers des grandes villes de métropole et qu’il faut reconquérir. Ceux qui sont restés sur place à Mayotte retroussent leurs manches, et il n’est pas dit qu’ils n’y arriveront pas, peut-être même plus vite qu’en métropole. On entend encore, « Mayotte c’est l’islam (…) avec 300 mosquées, 300 écoles coraniques, ils vont à l’école de la République mais le matin et le soir à l’école coranique », rajoutant, « il y a donc un double enseignement », pouvant signifier qu’on déconstruit d’un côté ce qu’on construit de l’autre. En lieu et place d’un axe qu’il aurait pu choisir, celui de la désertion des écoles coraniques justement et de la perte de valeurs qui va avec.

Nous ironiserons sur le fait que Jean-Baptiste Constant n’a « pas pu faire en 6 mois une ballade tout seul », ni « une plage tout seul », normal en effet, car il est rare de se retrouver seul à Mayotte… Plus sérieusement, qu’a-t-il fait pour tenter de juguler cette insécurité ? On aurait aimer retrouver des propositions dans son discours.

Thomas Labouche mène une analyse géopolitique contestable

Quant au colonel Labouche, commandant du DLEM de 2017 à 2019, ses propos manquent eux-aussi d’objectivité. S’il décrit bien un territoire « aux antipodes de La Réunion », il reprend l’antienne d’une « départementalisation arrivée trop vite », « il n’y a pas eu de phase d’adaptation ». En réalité, il y a bien eu une phase d’adaptation, elle a d’ailleurs duré 170 ans, 170 ans de présence française depuis 1841 jusqu’au département en 2011, avec un investissement a minima. Il s’embrouille dans les données de l’INSEE, puisque la part d’étrangers en situation irrégulière est de 50% de 50% d’étrangers, et non pas 25% de 50%. Ce qui fait bien 25%, mais de la population totale. Enfin, sa position de militaire l’incite à révéler que sévissent dans la zone des influences « contraires aux intérêts français, je parle de la Chine ou de la Russie ». Donc, stratégiquement, c’est plutôt pas mal que la France y soit donc.

Si la colère gronde depuis quelques jours à Mayotte contre cette vidéo, ce n’est pas pour les vérités qui malgré tout y sont dites par endroit, c’est qu’elle est à charge. Or, c’est ce genre d’interventions, non constructives, qui pollue le message à Paris.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...