28.9 C
Dzaoudzi
samedi 2 mars 2024
AccueilEconomieProjet gazier : Total retire l’ensemble de son personnel à la suite des...

Projet gazier : Total retire l’ensemble de son personnel à la suite des attentats islamistes

C’est la douche froide qui menace Mayotte. Positionnée comme base arrière pour récolter les fruits des investissements des géants pétroliers dans l’énorme réserve de gaz Mozambicaine, elle les voit s’éloigner sine die, Total suspendant son projet gazier.

A la suite du massacre en avril 2020 de 52 jeunes dans un village de la province de Cabo Delgado, au large de laquelle sont positionnées les réserves de gaz de 5.000 milliards de m3, et de l’instabilité qui s’en est suivie, nous nous étions interrogés, « Les investissements gaziers sont-ils compromis par la nouvelle attaque dans la région de Cabo Delgado ? »

Nous avions contacté un expert des forces en présence au Mozambique, qui définissait le conflit armé comme « motivé par des motifs très locaux, notamment ethniques, et qui revêt par ailleurs indéniablement une dimension islamiste ». Il nous avait précisé que Total suspendait le projet et allait « réduire au minimum » son personnel.

Depuis, la Confédération des associations économiques du Mozambique (CTA) a affirmé que Total avait suspendu les contrats avec une société de construction italienne chargée de bâtir un village pour reloger les habitants déplacés par le projet ainsi qu’avec une entreprise publique portugaise chargée de construire un nouvel aéroport.

Total invoque “la force majeure”

Des installations françaises à proximité de l’exploitation de Cabo Delgado (extrait du dossier développement gazier au Mozambique)

Ce lundi 26 avril, un communiqué du géant pétrolier indique que, « Compte tenu de l’évolution de la situation sécuritaire dans le nord de la province du Cabo Delgado au Mozambique, Total confirme le retrait de l’ensemble du personnel du projet Mozambique LNG du site d’Afungi ». Une décision qui invoque « la force majeure », c’est à dire l’existence de conditions exceptionnelles empêchant la tenue d’un chantier, et des contrats afférents.

Notre connaisseur du dossier avait précisé que depuis quelques mois, l’armée était dotée de moyens supplémentaires pour venir à bout de ce conflit au périmètre autant intérieur qu’extérieur, « l’armée est en train d’être restructurée pour mener ce combat et bénéficiera de l’appui de société de sécurité privée et de programmes de formation de pays occidentaux, Etats-Unis en tête ».

En conséquence de quoi ce lundi, Total exprime sa « solidarité avec le gouvernement et la population du Mozambique et souhaite que les actions menées par le gouvernement du Mozambique et ses partenaires régionaux et internationaux permettent de rétablir la sécurité et la stabilité de manière durable dans la province du Cabo Delgado ».

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...