27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilOcéan IndienVaste exercice d'évacuation de populations sur les Glorieuses

Vaste exercice d’évacuation de populations sur les Glorieuses

Pendant 10 jours, l'exercice MAMBA 2021 organisé par les FAZSOI a élaboré le scénario d'une opération d'évacuation de ressortissants français à la suite d'une attaque d'insurgés. Il a mobilisé 350 militaires.

Du 19 au 28 mai 2021, les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont mené un exercice d’évacuation de ressortissants entre La Réunion, Mayotte et les îles des Glorieuses des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

L’exercice MAMBA 2021, organisé par l’État-major interarmées (EMIA) des FAZSOI, devait tester la capacité de réponse des FAZSOI en cas de crises majeurs, aussi bien sécuritaire que climatique. Il s’agissait pour l’occasion d’une opération d’évacuation de ressortissants (RESEVAC) dans un pays fictif, localisé dans la Zone de responsabilité permanente (ZRP) de la France. Le pays fictif ayant subi des attaques d’insurgés.

“Finalement, l’exercice MAMBA a non seulement permis d’éprouver la capacité de montée en puissance des FAZSOI, mais il a également permis de délocaliser le Poste de commandement interarmées de théâtre (PCIAT) et la mise sur pied d’un point d’appui sur l’île de Mayotte”, rapportent les FAZSOI.

Outre 350 militaires mobilisés pendant 1à jours, MAMBA 2021 a sollicité le Champlain, bâtiment de la Marine nationale, les militaires du Détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM), du 2e Régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (RPIMa), ainsi que les deux avions CASA CN 235 de l’Escadron de transport (ET) 50 ainsi que le personnel du groupement de soutien de la base de défense de La Réunion Mayotte. L’exercice a été dirigé par les FAZSOI.

“L’une des plus grandes difficultés de cet exercice a principalement été la coordination interarmées”.

Évacuation des populations notamment à bord de CASA (©FAZSOI)

“Un indéniable succès”

C’est le lieutenant-colonel Jacques, Sous-chef des opérations du PCIAT qui a contrôlé les composantes des trois armées, et voir la manière dont ils réalisaient la mission pour mener à bien les opérations ».

Le capitaine de corvette Arboy, commandant du Champlain, s’est vu assigner « la mission d’infiltrer, de nuit, par la mer, 30 militaires du 2e RPIMA (…) et par la force des choses, assurer la liaison entre la composante aérienne (CASA chargés du posé d’assaut et de l’extraction des ressortissants) et l’état-major de La Réunion ». “Un réel défi”.

“Cet exercice grandeur nature des FAZSOI a permis d’entretenir les savoir-faire individuels et collectifs des militaires dans des domaines technique et opérationnel qui sont fondamentaux afin de garantir la réalisation du contrat opérationnel fixé par le général commandant les FAZSOI”.

Action maritime depuis le Champlain (©FAZSOI)

L’exercice s’est clôturé par un retour d’expérience global du général de brigade Yves Métayer qui a qualifié MAMBA « d’indéniable succès » précisant que « lorsque chacun sait comment les autres fonctionnent on en fait une force. Cet exercice valide le plan de montée en puissance des FAZSOI qui est un réel centre de gravité. Nous sommes en mesure de pouvoir recevoir des forces, de les projeter dans la foulée et de conduire des actions ». « En cas de crise majeure dans la Zone de responsabilité permanente, les forces armées sont capables d’intervenir dans sa zone de responsabilité de l’océan Indien » a-t-il conclu.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...